Petit guide rapide du sexto

sextos-2

Image : ici

Il est de plus en plus répandu – et toléré d’envoyer des petits messages coquins à sa moitié, son plan cul ou une personne – homme ou femme – que l’on a en vue. Le but étant d’attiser l’envie de l’autre ou bien simplement de faire monter la sienne.

Seulement certains et certains d’entre nous ne sont pas forcément à l’aise avec le concept. Il est vrai qu’au début, quand la personne en face vous envoie : « Fais moi rêver » ou « Dis moi, si on était ensemble là, tu me ferais quoi ? », c’est pas facile de trouver les mots.

Une question essentielle se pose dès le départ : faut-il être crue ou bien y mettre les formes ? Je dois avouer que cela dépend de la personne en face.

whatsapp-web-logo

Image : ici

Point de vue de fille : certains s’offusquent quand on dit « bite » et d’autres ne comprennent pas quand on leur dit « je te toucherai… ». Les ellipses ou le « trop cru » sont souvent à double tranchant.

Mon conseil : commencer avec les ellipses et les jolies phrases pour parler de parties intimes et si vous sentez que votre partenaire ne saisit pas la nuances, soyez plus explicite.

 

Néanmoins, c’est surtout quelque chose qu’il faut que vous ayez envie de faire. Il ne faut pas vous lancer juste pour vous lancer parce que la personne en face en a envie et que vous voulez lui faire plaisir. Si vous vous forcer, cela ne marchera pas. Enfin ça peut si vous pensez à autre chose et que vous faites semblant – comme quand on couche quoi – mais c’est quand même mieux que quand on est dans le truc.

 

Donc comment faire ? Envoyer des messages coquins, c’est comme si vous racontiez ce que vous faites lors d’un ébat sexuel. Donc vous pouvez commencer soft en décrivant les préliminaires puis plus loin.

 

Si vous n’y arrivez pas, il existe quelques astuces utiles :

Envoyez des « oh… », des « hum » (avec plus ou moins de u et de m), des « oui » (avec plus ou moins de i) si vous ne savez pas quoi dire.

Commencer des phrases de façon (assez) osée puis mettais des points de suspensions. Exemple : J’ai envie…, Si tu savais comme j’ai envie de te toucher… C’est con mais les points de suspensions attisent la curiosité du partenaire. Si votre partenaire vous demande de finir la phrase, dites lui quelque chose du genre : Tu sais très bien de quoi je parle…

Les émoticônes sont vos amies ! Un petit smiley qui rougit ou qui tire la langue quand vous savez pas quoi dire, c’est toujours pratique. Votre partenaire voit ce qu’il veut bien y voir et vous vous en sortez plutôt pas trop mal. Il est possible que votre partenaire surenchérisse sur votre smiley, vous avez le choix de continuer (on dirait pas comme ça mais une bataille de smileys, c’est assez marrant en vrai) ou de stopper si vous préférez l’explicite.

L’étape d’après, c’est d’envoyer des photos un peu – voire beaucoup – suggestives – avec accord des deux partis, bien évidemment. Au début, c’est un peu compliqué de prendre des photos osées. Après, ne pas hésiter à demander à votre partenaire ce qu’il/elle veut voir. Il est fort possible que, si c’est la première fois, votre partenaire vous dise « Surprends moi » – qui fait partie de cette catégorie de phrase bateau nulle que vous sortez quand vous ne savez pas quoi dire. Une photo un peu dénudée à certains endroits – vous m’avez comprise – fait l’affaire. Je ne suis pas encore allée plus loin que ça, pas encore. Je n’ai jamais essayé personnellement mais certains ajoutent la vidéo. Je ne me vois pas me faire plaisir « seule » ou presque pendant que ma moitié fait la même chose. Après chacun son délire. Puis en plus, si y a la vidéo, tu ne peux pas vraiment mentir.

 

Ne nous cachons pas les choses : une conversation hot par texto – même avec des photos – c’est facile à trafiquer. Avec mes supers astuces, puis souvent comme on est tous un peu visuels on ment un peu sur comment on est habillé.

Oui, je suis en nuisette. Je suis toute nue. Je suis en boxer sur mon canapé.

Personne va aller vérifier mais c’est normal d’embellir les choses.

 

Les sextos c’est sympa surtout pour chauffer votre partenaire avant de le/la voir. C’est vrai que ça ne remplace pas le contact physique de la peau de votre amant(e) et que ce n’est qu’un ersatz de relation physique intime. A garder en mémoire que ce n’est censé être qu’un moyen palliatif à une relation physique impossible ou bien une façon de la fortifier et de profiter plus qu’au maximum du rapport.

 

Dernière astuce que j’ai découverte il n’y a pas si longtemps que ça : parler hot par SMS ou Messenger ou Whatsapp ou Snapchat ou quoi que ce soit pendant longtemps avant la possibilité d’avoir un rapport, ça excite bien. Moi j’ai fait ça avec un mec avec qui je m’amuse pendant une semaine, ça m’a bien excitée et le résultat final, il y avait quelque chose de plus dans le rapport – la réalisation de l’envie accumulée pendant toute la semaine précédente.

7 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s