All things Valentine

allthingsvalentine.jpg

Image ICI

Réalisation : Gary Harvey

Casting : Same Page, Sarah Rafferty

Date de sortie : 31 janvier 2016

Disponible : ICI EN VO

 

Scénario (ICI)

Avery s’occupe d’une rubrique de conseils amoureux pour un journal. Alors qu’elle vient d’accepter de rédiger des billets pour la Saint-Valentin, elle se met à recevoir des commentaires désobligeants d’un lecteur, qui la rend responsable de son célibat. C’est alors qu’elle tombe amoureuse d’un vétérinaire…

Genre : Romance

spoilers

Image ICI

Mon avis :

 

Avery Parker tient un blog de façon anonyme pour donner des conseils aux cœurs perdus. Début de romance classique. Brendan est un véto. Le début du film, il sort avec une nana qui bosse dans la boulangerie en face, Mackenna. Elle envoie un message à Avery – sans savoir que c’est elle – en lui exposant sa situation – Brendan n’est pas trop démonstratif ou quoi – et elle lui conseille de rompre avec lui. Brendan, agacé, commence une vendetta contre « Le Coach », soit Avery. En parallèle, les lecteurs de la rubrique de Avery ne sont plus autant qu’avant et elle doit faire un articles sur toutes les choses de la saint valentin – mais elle s’est faite larguée le jour de la saint valentin. Au lendemain de sa nouvelle aventure, son chien tombe malade. Elle l’emmène chez le véto, Brendan, qui n’aime lui aussi pas la saint valentin. Hallucinant. De là, ils se croisent et se recroisent et finissent par fonder un pseudo club des « hateurs de la saint valentin ». En parallère, Brendan continu sa vendetta contre « Le Coach ». La patrone d’Avery voit ça et les lecteurs reviennent. Une rencontre publique est annoncé. Brendan y va mais voit Avery et, leur relation ayant déjà tourné en quelque chose de plus sympa, il se dégonfle. Avery apprend par Mackenna qui est vraiment Brendan. Elle le confronte. Au final, elle écrit un superbe article pou regagner son cœur et il revient, bien sûr.

 

 

Scénario : Un scénario original bien qu’encore une fois très prévisible. Mais j’adore quand le public sait quelque chose que les personnages eux-même ne savent pas, je sias plus comment ça s’appelle … 9/10

 

Histoire : Bien que banale, l’histoire nous fait quand même croire que l’amour existe encore et que même après une rupture difficile, on peut encore trouver quelqu’un de bien. 8/10

 

Acteurs : Je connaissais Sam Page de Switched at Birth – très vaguement – mais je ne connaissais absolument pas Sarah Rafferty et je trouve que les deux ont une connexion très bien à l’écran. Point négatif sur les seconds rôles qui sont un peu;.. surjoués. 7/10

 

Originalité : Jamais encore je n’avais vu de film d’une telle originalité – surtout pour un Hallmark. Même si tout reste quand même prévisible. 7/10

 

NOTE GLOBALE : 7.75/10

2 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s