En mai, bouge tes meubles comme il te plaît

Ce matin, ça m’a pris. En fait, non, ça m’a pris hier soir. J’ai regardé mon appartement et je me suis dit, comment presque deux fois par semaine depuis presque un an : « en agençant autrement… ». Je n’avais pas du tout prévu de faire quoi que ce soit.

déménagement

Image ICI

Pourtant ce matin…

Me voilà, à 11h00, en train d’essayer, dans ma pièce d’une vingtaine de mètres carrés, de trouver une place pour le matelas et le sommier de mon lit, en train d’aller chercher l’aspirateur et de nettoyer en dessous de mon lit où les moutons de poussières avaient pourtant l’air si heureux … Grand mal m’a fait de les déloger, mais c’était nécessaire. Je leur ai donc dit au revoir et j’ai remis mon lit, à 90° par rapport à la position dans laquelle il était depuis près de deux ans.

Une fois la manœuvre terminée, je me suis assise sur mon lit et j’ai regardé le reste de l’appartement qui était encore sans dessus-dessous. Il fallait encore que je bouge ma table, mon meuble à chaussures (don’t judge), mon canapé, mon meuble télé, ma table basse, mon bureau et mon étagère. Tout ça en ayant une marge de manœuvre assez réduite.

J’ai commencé par mon meuble à chaussure qui a quitté ma partie « chambre » pour rejoindre ma partie « entrée ». De même pour ma table – théoriquement pour manger mais qui sert plus de support à mon bazar qu’autre chose. Ensuite mon bureau, le joyau de mon appartement – même si c’est une vieille table, en réalité. Mon bureau – et donc, vous l’aurez compris, mon ordinateur – c’est là où je me laisse aller complètement, là où je travaille en revenant du travail, là où je construis mon avenir. Puis mon étagère près de mon bureau dans ma partie « chambre ». Enfin mon canapé, mon meuble télé et ma table basse forment ma partie « salon ».

rangement et ménage.jpg

Image ICI

J’ai rangé – j’ai eu le malheur de parler de mon petit changement à ma mère et elle m’a sorti « demain, je viendrai voir » – pour ne pas me prendre des réflexions acides du style « t’as tout bougé et t’as même pas pris le temps de passer l’aspirateur ». Réflexion dont je me passerai clairement. Et j’ai passé l’aspirateur dans tout l’appartement.

 

Une fois que j’ai regardé le résultat de mon effort, j’ai souri en notant que mon appartement était transformé. Je me suis assise sur mon lit, non pas pour regarder ce qui restait à faire mais pour apprécier ce que j’avais fait. Et j’ai vraiment apprécié. J’ai regardé mon nouvel espace. Mon nouvel espace que moi et uniquement moi j’ai créé. Sans consulter personne. Un espace qui peut-être me ressemble plus que mon espace d’avant. Un espace presque comme moi : brouillon mais organisé, à ma façon.

Je parlais ICI de trouver une nouvel appartement et ce soir, alors que j’écris ces mots sur ce qui semble être un nouveau bureau alors que c’est toujours la vieille table de ma grand-tante, j’ai l’impression d’avoir déménagé aujourd’hui.

 

Et c’est fou ce que je me sens bien dans mon nouveau chez-moi.

 

5 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s