Inspiration, mon amie – enfin, quand elle veut…

inspiration

Image ICI

C’est qu’elle est capricieuse, la petite…

Je commence cet article – pour la seconde fois , à présent, puisque je le recopie, en fait – sur une feuille dans la salle de pause de ma boîte avec ma chanson du moment (Mc Solaar – Inch’Allah) et un thé menthe, deux sucres, machine de gauche.

Pourquoi je parle de cela ? Parce que je me demande depuis cinq minutes comment me vient l’inspiration et je cherche des exemples. J’avoue que je ne sais pas vraiment dire précisément, pas vraiment et pas de manière compréhensible.

Pour les articles – la plupart en tout cas – ce sont des choses qui me sont vraiment arrivées dans la vraie vie – celle du 4D – et dont je souhaite parler, sur lesquelles je souhaite échanger. Pour d’autres choses ce sont juste des avis, du partage… parce que j’en ai envie. J’avoue que des fois je suis un peu en galère. Je ne me force jamais à écrire. J’ai ma pile de magazine avec plein d’article sur plein de sujets qui me font penser à des trucs ou avoir une réaction et du coup, l’inspiration vient – bien que ce ne soit pas purement réel puisque déclenché volontairement. Et des fois, je ne sais juste pas de quoi parler, sur quoi écrire, alors je n’écris pas.

Pour les « bouquins » que j’écris, ça ne se passe comme pour le blog, pas exactement. Je commence à écrire et puis ça vient naturellement, ou alors, ça vient pas et du coup je laisse tomber, en attendant la prochaine visite de l’inspiration.

Parfois, article ou roman, je fais un plan, parfois, non. Des fois, je trouve que le plan dénature la valeur particulière d’une écriture plus spontanée mais parfois, j’aime bien que les choses soient structurées, parce que c’est un sujet qui me tient à cœur.

 

L’inspiration, elle vient de ce que l’on voit, de ce que l’on ressent, de ce que l’on entend, de tout ce qu’il y a en contact direct ou indirect avec nous. Provoquée ou « naturelle », elle vient ou elle ne vient pas. Mais c’est pas comme les règles, on ne peut pas la prédire. Mais quand elle est là, c’est tellement beau que je donnerai souvent tout ce que j’ai pour un coup d’inspiration – comme une drogue…

 

Elle vient ou elle ne vient pas – sans demie-mesure.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s