Le reflet honnis .. ou pas

 

Image ICI et ICI

Je suis grosse. Je commence à le dire. Je commence à accepter le mot. Je commence à me le dire à moi-même pour accepter de plus en plus ce mot et ne plus le percevoir comme une insulte. Parce que c’est comme ça que je le perçois et ce depuis BIEN trop longtemps. Je suis grosse. Je suis grosse. Je suis grosse, je l’accepte et je vis avec. Je suis grosse et j’emmerde ceux qui en ont quelque chose à foutre. Pourtant, ce n’est pas une insulte – et ça fait son chemin.

En changeant mon appartement, maintenant quand je bosse sur mon PC depuis mon canapé, j’ai la fenêtre qui me renvoie mon reflet. Surtout au moment où j’écris cet article puisque, avec la canicule, la fenêtre ouverte me renvoie d’autant mieux mon reflet. L’autre jour, alors que je bossais et qu’il faisait vraiment chaud, j’étais en sous-vêtements sur mon canapé, j’ai tourné la tête et je me suis vue. J’ai vu mon reflet. Je me suis vue. Puis j’ai tourné la tête. Pour ne pas me voir.

Puis, quelques minutes plus tard, j’ai tourné la tête vers le reflet et je me suis souris. Pour la première fois depuis … je ne sais plus combien de temps, je ne me suis pas dit que j’étais dégueulasse. Pourtant le réflexe de regarder ailleurs persiste encore. Je me suis dit que j’étais comme j’étais. Je suis comme je suis. Je suis comme je suis, si ça plaît pas, j’ai envie de dire fuck ! C’est d’ailleurs ce que j’ai fait récemment.

J’ai rencontré un mec avec qui le courant passais bien. On s’est vu, on s’est plu, enfin c’est ce que j’ai cru, parce qu’il me l’a dit. Puis, après notre rencontre, il a été un peu insistant sur le côté « sexe ». Perdue parce qu’il m’avait dit qu’il voulait du sérieux et qu’il voulait continuer avec moi… j’essaye de comprendre en lui demandant mais bien évidemment, je n’ai pas de réponse. Puis rien. Je finis par lui envoyer un message pour savoir. Il me dit sobrement : « je préfère arrêter là, bye ». LOL. J’ai insisté pour savoir ce qui se passais. Réponse : « tu as trop de formes pour moi. » Et je ne saurais jamais s’il a menti ou non – pas de réponse. Ce que je sais, par contre, c’est que s’il est capable de me balancer ça par texto, c’est qu’il ne me méritait pas et qu’il savait – oui, il savait – que me balancer ça, ça me calmerai et je ne voudrais plus parler.

Maintenant, j’ai décidé que fuck ! Si les gens n’aiment pas ce que j’ai à offrir, ils vont se faire mettre.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s