La fin du mois et la fin du moi – nouveaux changements en perspective

fin du mois

Image ICI

La fin du mois. Je connaissais l’expression. Maintenant, je la vis. Nous sommes le 22 août à l’heure où je commence cet article et je ne connais que trop bien le sens que l’expression alors.

Quand je n’étais pas encore indépendante financièrement, je me rendais pas compte que la fin du mois, y a fatalement moins d’argent qu’au début – heureusement que mes parents ont de la thune et que je n’ai jamais vraiment compris la portée du truc. Encore une fois, j’ai de la chance, je le sais. Mes parents pensent que je ne le sais pas, pourtant,  depuis, j’ai bien évolué.

Quand j’ai commencé à bosser dans le privé, en octobre 2016, et quand, début décembre, j’ai eu mon premier « vrai » salaire, j’étais comme une folle. J’avais comme l’impression que tout était possible. Et j’ai pris assez vite une décision. Je profiterai toujours de chacun des centimes que je recevais – tout en en mettant un peu de côté. Je ne voulais et ne veux toujours pas me priver de quoi que ce soit. Je pense que c’est aussi important de savoir profiter de ce que l’on nous donne et ne pas sans cesse sans se soucier de demain.

La fin du mois : expression consacrée pour désigner globalement les 10-5 derniers jours du mois. Moment où l’argent commence à se faire rare et où manger des pâtes devient corvée quotidienne – avec du beurre ou du fromage si t’as économisé un peu. Et je sais que plus la fin du mois approche, plus je sais que ça va être chaud.

En réfléchissant à cet article, je me suis dit que, pour la première fois, j’allais analyser mes dépenses sur un mois « classique ». J’ai quand même pris un coup mais voilà le résultat :

Inchangeable :

  • Loyer : 500€
  • Courses : 170€
  • Transport : 66€
  • Factures : 125€

A coté / Petits plaisirs :

  • Commande / Resto : 400€
  • Google play : 155€
  • Fringues / A côté : 155€

Total inchangeable : 861 €

Total Petits plaisirs : 780 €

Ce choc quand j’ai enfin eu la preuve, devant mes yeux, incontestable de l’égalité de ce qui devrait juste être des à côtés et qui devient presque autant un trou que mes dépenses de base.

Devant ce constat que faire?

Aujourd’hui, je suis bien loin de gagner des millions. J’ai rencontré un nombre incalculable de personnes qui ne jurent que par ce qu’elle touchent à la fin du mois et qui choisissent un travail en fonction de cela. Argument ? Je ne suis pas convaincue. Je ne cherche pas la réussite.

Donc que faire ? Gérer mieux mon argent et faire des achats UTILES ! Au final, je me suis lancé des petits objectifs à savoir que je souhaite m’approcher de la liste suivante en ce qui concerne mes Petits Plaisirs :

  • Commande / Resto : 200€
  • Google play : 30€ voire 0€
  • Fringues / A côté : 100€

Ça passera par faire de plus en plus de cuisine par moi-même, de ne pas céder à me dire que je peux bien me payer telle ou telle chose, me forcer à faire plus attention à mon argent. Je ne veux pas non plus stopper complètement tous mes « écarts » juste peut-être freiner un peu… et si je ne réussis pas bah tant pis ! Au moins j’aurais essayé !

 

Update avant post (23 septembre) : j’ai réussi mon pari : j’ai réduis toutes mes dépenses et je suis super fière de moi. J’ai commencé à cuisiner et pour cela je suis aussi fière de moi. J’ai géré grave sur ce mois et ça va aller de mieux en mieux – sur le mois et sur le moi.

Publicités

4 commentaires

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s