Sexe sans attache : nouveau point sur la situation – surtout dans ma tête

sans attache

Image ICI

Suite à mon article sur les plans culs (ses avantages et ses inconvénients), j’ai eu un bond en avant dans ma relation au sexe sans attache. Si je parlais d’objectivation des personnes dans un premier temps, je suis en train de revoir ma vision du monde – encore des changements ? Pas vraiment. Je ne pense pas que cela changera un jour. J’ai eu aussi une révélation en découvrant que cela m’avait permis d’évoluer et de combattre certain de mes fléaux.

Il n’y a pas si longtemps, j’ai décidé cependant d’arrêter de chercher LE mec. Je me suis replongé dans la lecture de magasine féminins – ceux que j’avais depuis longtemps – et nous prônes que le fait d’être en couple est ce qu’il y a de plus important. Si j’aime à me projeter en couple, dans mes scénarios, je me donne facile deux ans de plus.

Je ne me vois tout simplement pas en couple.

Je ne me vois pas prendre « soin » de quelqu’un a part de moi et je n’en ai surtout pas envie. Je ne souhaite pas partager ma vie avec qui que ce soit.

Je veux juste avoir des relations sans attaches, de type sexfriend.

Oui parce qu’il ne faut pas confondre. Si je voulais coucher avec le premier venu, il suffirait de se connecter à Badoo ou AUM et accepter l’offre du premier venu et avoir du cul comme ça, presque en claquant des doigts. MOi ce que je veux, c’est un pote avec qui je couche quoi. Pas si facile que ça à trouver, apparemment. Les mecs sont perdus quand tu leur dis : ah oui, moi baiser, je veux bien. Ils sont perdus, vraiment. Pauvre petits choupinous.

Je ne veux pas les collectionner – quoi que … On verra bien ce qui se passe.

A voir venir …

Publicités

2 commentaires

  1. « MOi ce que je veux, c’est un pote avec qui je couche quoi. Pas si facile que ça à trouver, apparemment. Les mecs sont perdus quand tu leur dis : ah oui, moi baiser, je veux bien. Ils sont perdus, vraiment. Pauvre petits choupinous. »
    Peut-être parce que passé un certain âge (mais c’est au hasard complet que je dis ça), les personnes quelque soit leur sexe ont tendance à préférer la stabilité à l’instabilité relationnelle, et qu’un mécanisme de protection rentre en jeu.
    Bien que ta pratique soit totalement respectable – aucun jugement là-dessus – il est tout autant respectable et compréhensible de rechercher une relation stable sentimentalement parlant.

    (Sinon, je ne vois pas le problème du terme objectivisation, le sens Sartrien me semble complétement convenir à la situation. On utilise toujours l’autre à notre avantage, sans que ce soit un terme péjoratif et quelque soit notre avantage. L’autre est objet de notre désir et moyen d’atteindre un objectif, c’est le principe du rapport inter-subjectif. Même chez les troubadours néo-hippies, l’autre permet d’atteindre le bonheur à travers le don de soi, sans l’autre…impossible).

    Aimé par 1 personne

  2. Je dis pas ça enfaite. C’est juste que certains hommes sont étonnés que l’on soit ok pour un sexfriend et une relation sans attache c’est ça qui me surprend.
    Bien évidemment je conçois que l’on veuille plus de stabilité également
    Merci pour ton avis ^^

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s