Parler sexe entre filles

Image ICI et ICI

C’est bien connu, les filles parlent entre elles. De vraies pipelettes ces filles. Et comment ça va le boulot ? Et comment ça va la famille ? Et comment ça va les amis ? Et comment ça va avec le copain/le plan cul ?

La dernière question en amène souvent pleins d’autres. Parce que c’est con mais tous les êtres humains ont tendance à se comparer les uns les autres. Mais récemment, j’ai compris que ce n’était pas une histoire de comparaison, ces discussion sexe entre copines. C’était une question de.. de.. de.. partage, tout simplement. Enfin c’est comme ça que je le vois, de ce que j’ai remarqué il y a quelques temps.

Parce oui, on parle un peu de sexe entre filles. C’est marrant parce qu’en fonction de mes copines / amies, je parle différemment. Je l’ai remarqué il y a peu, comme si avant, je ne m’en rendais tout simplement pas compte et sans doute était-ce le cas.

Mes copines, je leur parle plus crûment de sexe, dans le tact le plus absent, les bites dans les trous, les demandes chelous. J’ai remarqué que je n’avais pas vraiment de filtres parce que, comme leur dénomination l’indique, il s’agit de mes copines, et non de mes amies – oui, je fais la différence, une différence majeure chez moi. Disons qu’une copine, je peux ne pas la voir pendant des semaines sans vraiment me prendre la tête. Les amies c’est pas le même deal.

J’ai remarqué que, par contre, avec mes amies proches, celles dont je ne peux pas me passer, celles qui seront dans ma vie quoi qu’il arrive, celles qui me suivront jusqu’à ma mort, je n’arrive pas à parler librement. J’ai remarqué ça l’autre soir alors que l’on en parlais avec ma meilleure amie sur ma terrasse. Je n’arrivais pas, sans doute par timidité, à poser les mots correctement, enfin si mais pas de façon directe – pas aussi directe qu’avec mes copines. Comme si je disais « j’ai une copine qui veut savoir si » alors que la copine, c’est moi. Pourtant avec des gens avec qui je suis très proche, je devrais pouvoir me libérer complètement de tout filtre et de toute sensation de gène et de malaise, mais cela ne se passe pas comme ça. Je ne saurais l’expliquer vraiment.

Je sais que c’est bizarre mais je m’en fiche.

Mais les filles entre elles, parlent sexe, chacune à leur façon mais c’est du partage. C’est parce que les filles ont ce « besoin » de partager entre elles, certaines, oui, pour se comparer mais certaines et c’est mon cas, juste le partage d’expérience comme le but du blog au final. Elles ne parlent pas que sexe, hein, faut pas croire.

Après avoir vu pas mal d’hommes dans ma vie, j’en ai certains à qui j’ai demandé s’il y avait cette même entraide, ce même partage mais apparemment, il n’y a pas ce petit truc qu’il y a un truc pareil. C’est dégueulasse, dixit un de ceux-là. Pourquoi on le ferait ? C’est bizarre, dixit un autre.

Je préfère être une fille. Je préfère le partage.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s