Je suis partie (pas) à l’autre bout du monde – London baby !

 

Images personnelles

J’en ai déjà parlé dans cet article mais je suis partie un an à Londres. Enfin pas tout à fait un an mais who counts, right ?

Il s’est avéré que pendant ma licence 2, je voulais vraiment améliorer on anglais oral et donc, quel meilleur moyen que de partir à l’étranger que de partir avec le fameux programme Erasmus ? Je monte un dossier et boum, je suis prise. A Leeds, pas mon premier choix mais quand même un des pays que je voulais. Quand on demande à partir à l’étranger, il faut « traduire » ses notes de l’université pour que le pays comprennent votre niveau. J’avais une professeur référente qui ne comprenait sans doute pas le système anglais  (un comble) et à cause de ma traduction, je n’ai pas pu être acceptée. Et j’ai eu la nouvelle au milieu de mes examen : la joie.

Donc, je commence ma troisième année un peu agacée. Je voulais vraiment partir pendant assez longtemps et je suis donc partie dans l’idée de faire une année de césure à l’étranger. Mais je ne voulais plus entendre parler de l’université ou de quoi que ce soit de ce genre. J’ai voulu partir en trouvant un travail mais j’avais peur de devoir faire l’entretien en anglais et je voulais partir sur une base de ce que je pouvais supporter seule. Je ne savais pas vers quoi me tourner puis j’ai pensé : mais oui bien sûr, je vais partir en fille au pair ! J’ai mis un peu de temps mais j’ai fini par trouver une famille qui veuille de moi – il est vrai que je n’avais pas des tonnes d’expérience. Donc, je suis arrivée en Aout (on avait quand même organisé une première rencontre en Juillet qui s’était bien passée) et je ne vivais pas avec eux donc je me suis installée dans ma chambre, moyennant la modique somme de 625€ environ par mois, pour 9mètres carrés … les prix de Londres quoi. Donc oui, j’ai atterri à Londres du haut de mes 22 ans et avec ma (comparativement) petit ville. J’avoue que cela m’a pris une après-midi pour comprendre les rouages du métro londonien et de ses tarifs.

Donc moi, j’étais jute à côté du parc olympique (maintenant reconverti) et c’était vraiment parfait. Pas loin du parc Olympique, il y a un énorme centre commercial, le métro, le bus, tout ce que tu veux, à porté de main.

******

Donc je faisais quoi au juste ? Je m’occupais donc de deux filles : Anna, 9 ans et Mia, 12 ans. Spoiler alert : deux pestes. Et je faisais quoi ? En gros, je ne bossais pas le matin. L’après-midi, j’allais chercher Anna à l’école vers 15h30 puis on rentrait. La grande rentrait seule et puis je les surveillais pendant une ou deux heures. Je les faisais manger. Puis c’était tout. Occasionnellement, je bossais toute la journée – soit pour les vacances ou quand une des deux était malade. J’ai aussi bossé quelques soirs quand les parents sortaient et puis une nuit aussi (l’horreur d’ailleurs). Je suis restée de Aout à Juin.

******

Comment ça se passait avec les gamines ? Mal au tout début. Les parents m’avaient prévenu : elles vont te tester. Ok. Un mois, deux, trois. Non. Une journée où je gardais Anna, elle m’a sortir que je faisais que faire le ménage et la cuisine. Euh, pardon ? Ok, il y avait un fond de vrai mais le ton condescendant de ouf, j’ai attendu que les parents revienne. Quand la mère est arrivée, je lui ai demandé que l’on attende son mari. Et puis je leur ai exposé le truc mais aucun changement. C’est là que j’ai compris que c’était deux pestes. En fait, ce n’était pas leur faute. J’ai aussi compris que les parents n’était pas fait pour être ensemble (d’ailleurs ils se sont séparés depuis) et qu’ils était des parents… laxistes. Je sais parce que j’ai supporté leurs filles. Le seul mois où elles ont été sympa avec moi – et encore – c’était le dernier mois. C’était aussi le mois pendant lequel la plus grande a commencé sa crise d’adolescence et m’a défiée, ouvertement. Et quand j’en ai parlé aux parents … rien ! Joie joie joie.

******

La vie à Londres dans tout cela ? C’est cher. On ne ment pas quand on le dit. Tout est cher. Un limonade au Costa ? 5£. Joie.Mais la Limonde Costa, si vous ne connaissez pas… vous vous devez d’en goûter une au moins une fois dans votre vie.

J’avais la chance d’avoir de l’aide de mes parents. J’ai adoré vivre là-bas mais je pense que j’aimais parce que je savais que j’allais partir. Mes parents, une copine, mon ancienne meilleure amie, un de mes oncles, mes deux frères et ma belle sœur sont venus me voir. J’ai visité des endroits de Ouf, je n’ai pas vu tout Londres, mais j’ai vu pas mal de trucs. Et franchement, c’était chouette de faire de la visite et j’ai plus de 1000 photos. J’ai vu Londres, Cambridge, Brighton, Lewes, Oxford, Reading, Liverpool, le mur d’Hadrien… plein plein plein de choses …

Petit tour avec moi ?

 

Images personnelles

Il faut dire que je me suis pas mal forcée. Parce que sinon, je serais restée dans ma chambre à dormir et regarder la télé.

******

Ce que j’ai appris ? Plein de choses. J’ai décidé de devenir prof avant de éventuellement (qui s’est transformé en beaucoup moins éventuel) changer de voie. J’ai aussi appris que je ne pouvais pas vivre loin de ma famille – c’est vraiment dur de vivre à Londres seule, j’ai trouvé. Et mon niveau d’anglais a carrément augmenté même si j’ai perdu depuis.

 

Et donc je vous conseille de partir où vous voulez et éclatez-vous !

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s