Cette amie que j’ai retrouvée

amies jojo.jpg

Image ICI

Après le bac, quand je suis arrivée à la fac, j’ai rencontré J. J, c’était cette fille folle avec qui j’ai assez vite accroché. Alors que j’arrivais à la fac à 19 ans, elle en avait 21 et venait de l’autre filière de la fac de langues. Pour moi, elle était la sachante, celle qui pouvait m’éclairer, me guider à la fac. C’est aussi celle, dans un premier temps, qui m’a guidée vers la cigarette mais ne lui jetons pas la pierre, je pense que j’y serai allée seule, j’y étias déjà allée seule avant, de toute façon.

J, c’est vite devenue une grande amie. Une amie de folie. Je ne saurais pas expliquer comment .. un coup de foudre amical, peut-être. On était tout le temps ensemble, même quand on n’avait pas cours. Le jeudi, en première année, on n’avait pas cours et on se retrouvait dans une pizzeria qui était devenue notre pizzeria et puis on traînait en ville. Pendant tout un semestre, ça crée des liens. J, elle m’a connue alors que j’étais encore pure et innocente, intouchée par les hommes, dans ma jeunesse. Elle m’a connue alors que je me cherchais encore dans ce monde, elle a apporté une et sans doute même plein de pierres à l’édifice de femme que je suis devenue. Je pense que c’est une des premières amies que j’ai eue qui m’aimait – et qui m’aime encore – pour qui je suis, folle et étrange mais qui adorait ça.

Puis, au milieu de la L1, elle m’annonce qu’elle part à Paris. Elle avait commencé à entretenir une relation amoureuse avec la frère de sa meilleure amie et il était sur Paris. Elle le suit et part.

On continue à se voir pendant 3 ans, je dirais une ou deux fois par an, soit là-haut, soit ici. On s’appelle, pas assez souvent à mon goût, mais on s’appelle.

Puis, comme avec mon ancienne meilleure amie, un fossé se creuse. Un fossé qui a pris des proportions gigantesque quand elle a fait des conneries et que j’en ai fait aussi – je ne rentrerai pas dans les détails des conneries que l’on a toutes les deux faites. J’ai voulu essayer mais je ne sais pas… je ne savais pas ce qu’il se passait. J’avais l’impression de ne plus être amie avec elle mais je cherchais encore le contact. Je cherchais encore à lui parler, même si quelque part, j’avais l’impression de ne plus en avoir envie. Je pense aussi que nos conneries respectives ne nous empêchait pas de nous aimer mais, pour ma part, j’étais tellement aveuglée par le fait que je ne reconnaissais pas mon amie que je ne voyais plus vraiment que je l’aimais. J’étais tellement aveuglée par ma connerie aussi.

Pendant une longue période que je ne saurais décrire, les choses sont restées très froides entre nous. Enfin cordiales, mais froides.

Puis elle a quitté Paris et est revenue dans la région. On a recommencé à se réapprivoiser doucement. On s’est vu une fois chez ses parents alors qu’elle vivait encore là-bas et ça s’était bien passé. On se parlait de temps en temps, en mode pote mais sans plus. Puis on a recommencé à se voir en ville de temps en temps. Elle a fini par quitter la maison de ses parents et prendre un appartement à 10 minutes de chez moi. On a commencé à se voir un truc genre une fois par mois, je dirais.

Après Minorque et tout ce qui a suivi, je n’avais pas envie de parler à personne. Et elle a été la première à qui j’ai vraiment parlé quand je suis sortie de ma bulle de fierté et ça m’a soulagé de ouf.

 

Et depuis tout ça, je pense que l’on se dirige vers une relation qui ressemble à cette première relation que l’on avait. Je sais qu’elle ne sera jamais exactement pareille, parce que ce passé, nous le porterons toujours avec nous, quoi qu’il arrive. Je le sais. Elle le sait. Nous le savons. Pourtant, notre relation remonte, devient plus forte et qu’est-ce que ça me booste.

N’oublions pas que c’est avec elle qui je me suis retrouvée bloquée.

 

C’est vraiment quelque chose qui me tient à cœur. Aujourd’hui c’est son anniversaire et je lui dédicace cet article tout particulièrement. Parce que je l’aime, tout simplement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s