Ce que j’exige de mes plans culs

regle relations.jpg

Image ICI

Comme j’en parlais dans cet article, je suis exigeante. Je suis exigeante dans tout. Je suis exigeante dans mes relations amicales, dans mes relations au boulot, dans mes relations avec ma famille. Je suis aussi très, très exigeante avec moi-même, mais ça, personne – ou presque – ne le voit vraiment. On le devine mais on ne le voit pas complètement. Ou alors, c’est que l’on est dans ma tête – clin d’œil soutenu à S.

Mais ici, je vais parler de mes relations avec les hommes. Je ne vais pas avoir la prétention de parler de quand on a un copain puisque ça fait tellement longtemps pour moi que je ne suis pas légitime à parler de cela. Vraiment pas légitime.

Mais point de vu plan cul, j’ai du niveau. Je connais. J’en ai eu, j’en ai encore, vous le savez. Mais à force de me faire baiser – et pas que dans le bon sens du terme – j’ai forgé une liste de ce que j’appelle des exigences mais c’est au final des choses que je demande à mes plans culs. Certains s’y plient, d’autres moins, d’autres non. Ceux qui s’y plient ou qui s’y plient relativement, je les garde et je les respecte. Les autres, j’ai tendance à laisser le truc pourrir, et finir aux oubliettes.

Comme je le disais sur mon article sur mes exigences, je sais que c’est mal perçu par la société. Mais, comme je le disais, je suis fière de mes convictions et je sais que je ne les mettrais pas de côté si facilement.

Donc mes exigences se résument à quoi ?

  • Je veux que les hommes avec qui j’ai des relations soient honnêtes sur leur situation (je ne couche qu’avec des célibataires) et dans l’idéal, je veux savoir s’ils ont d’autres plans culs (mais je sais que les hommes ne se livrent pas aussi facilement que les femmes).
  • Je veux que les hommes avec qui je partagent mon lit soient capable de me dire quand quelque chose ne va pas, quand ils veulent stopper, quand ils ont une question, une requête…
  • Je demande d’avoir une dernière fois digne de ce nom, avec prévenance et tout et tout. Je sais que ça n’arrive pas souvent et ce n’est pas encore vraiment arrivé – sauf si on compte quand c’est moi qui suis à la base du processus de fin.
  • Je demande à mes plans culs d’avoir de la conversation. Je sais, ça parait con, ou inapproprié mais je veux tout : le beurre et l’argent du beurre. Pour le cul du crémier… ce serait bien mais en attendant je prends sa bite ! Je ne veux pas juste me faire sauter. Je veux quand même une interaction avec la personne, au moins un minimum.
  • Je demande d’utiliser une capote – surtout quand j’ai plusieurs plan culs en même temps.

Je sais qu’elle peuvent paraître très strictes, mes exigences mais vous me connaissez, je suis assez malléable au final. Ce sont des principes auxquels je me raccroche parce que j’en ai besoin. J’ai besoin de me sentir cadrée même si je suis la première à ne pas suivre le cadre tous les jours – ahem.

 

Après tout, vous le savez tous, je sors du cadre !

2 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s