La vraie utilisation de la programmation : le gain de temps

programmation.jpg

Image ICI

J’avais eu l’idée quand ça avait été le thème je sais plus quand sur l’Envers du Décor, l’an dernier. Dès que j’ai découvert le rendez-vous, j’ai voulu participer sauf que je ne me sentais pas légitime à donner des conseils ou même juste mes impressions sur le blogging donc je n’avais rien fait. Je sais que c’était ce thème en particulier qui m’avait marqué sur 2018 et pendant toute l’année, je me suis dit que je voulais parler blogging mais je voulais attendre de voir comment le blog évoluait et tout et tout.

Donc la programmation. Revenons au vif du sujet !

Quand j’ai commencé sur WordPress en janvier 2018, je ne savais pas vraiment utiliser WordPress. Donc j’écrivais un article, je le laissais dans mes brouillons et je le publiais plus tard ou alors je le publiais directement, sans vraiment de relecture ou quoi que ce soit du genre. Puis est venue ma semaine de déconnexion totale. Comme je le savais en avance, je me suis demandée comment j’allais faire et tout ça, parce que je voulais continuer le blog. Je ne voulais pas faire une pause de une semaine alors que cela ne faisait qu’un peu plus d’un mois que je l’avais ouvert. Je n’avais qu’une peur : que le blog s’arrête. J’ai déjà laisser mourir des blogs et pas de leur belle mort et je ne voulais pas que cela arrive avec ce blog-ci.

Donc je me suis renseignée sur WordPress et son fonctionnement et j’ai appris qu’il était possible de programmer ses articles. WHAAAT ??? Donc j’ai testé avant de partir. Et effectivement, ça marche. DIIINGUE ! Donc pendant ma semaine de déconnexion, j’étais libérée (délivrée) de toute prise de tête de publication ou quoi que ce soit.

Une fois ma semaine de déconnexion terminée, je me suis demandé si j’allais continuer. De façon assez connectée, cela coïncidait avec un moment de ma vie où je voulais changer ma façon de faire, ma façon de vivre. Et c’était à un moment où j’avais énormément d’inspiration. J’ai commencé à écrire des articles encore et encore. J’avais plein – trop – de brouillons et j’ai commencé à tout planifier. Au début, c’était une semaine. Puis c’est devenu un mois. Puis deux.

Je ne condamne pas la programmation, je ne dirais jamais que c’est de la triche, je ne dirais jamais qu’il ne faut pas le faire. D’une part parce que ce serait très, très, très hypocrite et aussi parce que je pense que la programmation est une bonne chose dans le sens que ça fait « gagner » du temps. On le sait tous, le blogging prend énormément de temps. Avoir la possibilité de cliquer sur deux boutons pour que l’article se mette tout seul sur votre blog mercredi à 14h34, c’est magique.

Depuis, je vérifie toujours mes prochains articles avant de les planifier. Je les revérifie tous les dimanches pour la semaine qui suit.

 

Si les propos que vous avez écrit (parce qu’il y a peut-être du temps entre l’écriture et la publication) ne sont plus vrais, changez les instances qui sont dépassés ou qui ne correspondent plus avec vous même. Je m’applique à le faire. Je sais qu’il peut y avoir jusqu’à plusieurs mois entre l’écriture et la publication donc je fais particulièrement attention à ce que tout colle. Alors oui, cela signifie que je n’écris pas vraiment dans le présent, je conçois que cela soit vu comme cela. Mais je fais attention à tout pour que ça ne se voit pas – ou pas trop.

 

Alors oui, la programmation et la planification c’est bien (ex : j’écris cet article le 21 décembre 2018, il ne sera publié qu’en mars ou en avril – en fait MAI) mais il faut la suivre.

 

 

3 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s