Dans la tête d’une grosse

Headache of a young fat girl

Image ICI

Cet article commence à me trotter depuis quelques temps dans la tête et je pense que je suis enfin prête à commencer à l’écrire – nous sommes le 05 janvier 2019 alors que j’écris ces lignes.

Aujourd’hui, nous sommes le 11 février 2019 et je suis prête à planifier mon article.

Et alors que vous lisez ces lignes, nous sommes le 28 mai 2019. Il m’aura fallut le temps.

 

Je ne sais pas ce qui se passe dans la tête des gens mais quand on est gros, on a le droit de se prendre des réflexions ou des regards que d’autres n’ont pas. J’ai remarqué cela depuis quelques temps maintenant et ça m’irrite. J’ai eu à subir toutes ces remarques et ces regards quand j’étais jeune, principalement par ma mère ou par mes « camarades » de classe quand j’étais au collège ou au lycée. La plupart des personnes en surpoids ont eu le droit à des réflexions, des regards haineux ou des toisements de la tête aux pieds. Pour ma part, ça m’a forgée à croire que TOUT LE MONDE autour de moi me scrute, m’analyse et me juge. Je sais que ce n’est pas vrai mais des années de penser quelque chose, ça ne part par comme cela en un claquement de doigt, ou même deux, même pas en trois.

Pourtant, je sais que certaines personnes me regardent et me jugent. Je le vois et je le sens. Je le sais et c’est affreux. Ce n’est pas facile de vivre avec toutes ces pensées dans la tête.

Dans cet article, je veux vous partager ce que je ressens quand j’entends ces phrases ou que je me fait toiser ou quoi que ce soit. Si vous n’avez jamais entendu ces phrases, vous ne savez pas ce que ça fait de se les prendre en pleine face et je pense qu’il est intéressant de partager ces expériences – moi, j’aime le partage.

  • Le regard de haut en bas au rayon bonbons d’un magasin

Presque à chaque fois que je fais mes courses, j’y ai le droit. Après, les personnes changent : des ados boutonneux, des mères de familles, des enfants, des personnes âgées. Mais sur le fond, c’est toujours, toujours, toujours la même chose. J’ai l’impression que ces personnes me disent « tu devrais pas être au rayon bonbon ». En fait, ce n’est pas le problème des gens de savoir ce que je mange. Je fais ce que je veux.

  • Les enfants qui disent ouvertement que tu es grosse

Et que t’as la mère à côté qui fait rien parce que soit elle est d’accord, soit elle ne sait pas tenir ses enfants, soit ses enfants sont juste des monstres. Dans tous les cas, je fais pas mes courses ou prends les transports ou me promène dans la rue pour me faire juger par qui que ce soit.

  • Le regard condescendant après avoir fait un effort

Le premier exemple qui me vient à l’idée, c’est un truc simple : quand je vais chez mes parents, il y a des escaliers et je dois les monter de temps en temps, ça arrive. Quand je monte les escaliers avec ma maman, systématiquement, elle me regard avec mépris et me dit un truc du genre : « bah alors, t’es fatiguée? ». Je pense qu’elle ne se rend même pas compte qu’elle me regarde comme ça, ou plutôt que c’est comme ça que je vois son regard. Si vous n’avez pas de problème de poids, vous ne pouvez pas savoir que tout est plus dur (se lever, bouger, monter des escaliers, passer dans des rayons) et on n’a pas besoin de quelqu’un qui nous rappelle que la société et la vie n’est pas faite pour les gros.

  • Les gens qui se moquent de toi en pensant être subtils mais en en l’étant pas

Ce sont ces trois meufs de 15 ans dans le bus, ou ces gens que tu croises dans le couloir à ton travail, il y a toujours quelqu’un ou plusieurs personnes qui rigolent quand tu passes ou qui te pointent du doigt. Et oui, ça peut être par rapport à autre chose mais quand tu l’as déjà vécu, c’est très fatigant et tu as tendance à penser que c’est pour toi, directement.

  • Les gens qui te recommandent mine de rien une « super salle de sport »

Les gens qui te parlent de leur salle de sport ou de « ce pote qui va à cette super salle de sport » et qui t’en parle à toi. Genre, tu es en surpoids, tu peux pas du tout penser toi-même à aller dans une salle de sport ! Mais non, c’est vraiment l’intervention de cette personne qui va te motiver à y aller !

  • Les problèmes dans l’intimité

Parce que oui, bouger plus de 100 kilos, c’est plus compliqué que d’en bouger 80, 70 ou 60. Parce que oui, il y aura ce moment un peu gênant pendant l’acte, au moment de changer de position, ça risque de prendre un peu de temps. Mieux vaut en rire, si vous êtes à l’aise mais je conçois que ça ne soit pas si facile que ça.

 

Et ce ne sont que des petits exemple. Pourquoi est-ce que les gens se sentent obligés de donner leur opinion sur ta vie quand tu n’as rien demandé et que, en fait, tu ne fais que vivre ta vie ? Je ne vais pas mentir, je juge les gens, les gens de base ont une tendance à juger mais je garde mon avis pour moi. Je ne vais pas le partager avec des étrangers ! Je ne vais pas rendre mon avis visible alors que je n’ai pas à le faire ! Je ne vais pas aller dire à une maman débordée de faire attention parce que je ne suis pas cette femme, je ne le connais pas et je ne veux pas interférer dans sa vie. Cela ne m’empêchera pas de penser ce que je veux mais je ne le dirais pas.

 

Je vous en parlais dans cet article, ce film est parfait pour comprendre tout ce qui se passe dans la tête des personnes en surpoids.

 

Mais comme dirait Chagrin d’amour : Chacun fait fait fait, c’qui lui plaît plait plait.

 

13 commentaires

  1. J’ai adoré te lire !!!!!!!! ont a tous des défauts c’est ce qui fait notre différence !!!!!! Pourquoi est-ce que les gens se sentent obligés de donner leur opinion sur ta vie quand tu n’as rien demandé … ils n’ont rien d’autre a faire !!!!! moi même au travail des garçon savent que je porte des jupes et des escarpins ils se moquent de moi mais je m’en tape …….. je suis différent et j’adore !!! gros bisous a toi ……….

    Aimé par 1 personne

  2. Je crois que deux chose sont importantes : sa santé et son propre regard. Il m’arrive de me trouver gros alors je fais les efforts pour perdre ces kilos et pouvoir me promener dans la rue sans avoir honte de mon reflet dans les vitrines. J’ai subi les désagréments de ce surpoids sur le travail de mon foie et je tente depuis de le protéger. M’en fous de ne pas vivre vieux mais surtout ne pas vivre mal !! Concernant les autres je m’en tape les amygdales de leur embonpoint, chacun son fardeau ! Ils font comme ils veulent, se moquer ou juger sont stupides et prouvent sa propre crétinerie. Nous n’avons pas tous les mêmes armes pour combattre sur cette terre et l’obésité est fruit d’un mal-être contre lequel parfois on ne peut rien.

    Aimé par 1 personne

  3. mais il y en beaucoup qui ne pensent malheureusement pas comme toi. C’est ça que je veux montrer. Parce que souvent, les gens y vont de leur petite réflexion, comme si c’était leur problème….
    merci pour ton passage et ton commentaire 🙂

    J’aime

  4. Les gens jugent parce qu’ils n’ont rien d’autre à faire!
    Ils ont des idées sur ce qui est « bien » et « pas bien ». Ils passent par leurs filtres perso pour se faire une idée du monde et des autres.
    Pour ce qui est des enfants, ils sont souvent super spontanés. Et je ne verrais pas de malveillance dans leurs propos. Après, aux parents de leur parler de différences…et là, tout le monde n’a pas le même respect d’autrui ni la même ouverture d’esprit. Ce qui est bien dommage.

    Aimé par 1 personne

  5. […] J’ai eu cette idée en regardant une vidéo de Pikiti Bouquine – que je ne suivais alors depuis pas longtemps mais que j’ai directement beaucoup apprécié – qui parlait de ce sujet – ou c’était peut-être un live. Et elle parlait de la grossophobie dont elle est victime et aussi d’un bouquin génial – Jemina Small VS the world, je crois – qui traite du sujet. Et puis j’ai eu un déclic en voyant le documentaire « On achève bien les gros » sur Arte – et il est dispo sur Youtube. Mais cet article, il me trotte dans la tête depuis bien plus longtemps, depuis que j’ai écrit cet article. […]

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s