Un poil de trop ?

poilssss

Image ICI

Au détour d’une conversation je-ne-sais-plus-quand, je dis à ma meilleure amie que je ne me suis pas épilée depuis bien des lunes. Elle me dit : ah, ça me manque.

Plus tard, en rentrant chez moi, je me suis demandé ce qui se cachait vraiment derrière tout cela. Puis l’article a stagné dans mes brouillons, jusqu’à ce que je m’en occupe, mi-avril.

Au final, c’est vrai. Force est de constater que la plupart des femmes s’épile, intégralement ou non, au laser ou non, bien ou non, régulièrement ou non. Au choix de chacune, finalement.

Pour ma part, je me rasais souvent. Disons les choses clairement : je me rasais intégralement à chaque fois que je voyais un de mes plans culs – ce qui a pu monter jusqu’à 3 fois par semaine. Et chaque fois, je voulais être « belle », normale, sans poils. Et vas-y que je passe 10 minutes à chaque fois juste pour ça. Alors qu’en fait, je fais ce que je veux de mon corps. Récemment, j’ai arrêté de me raser à chaque fois que je vois mon plan cul. Parce que quand je me suis rasée deux jours plus tôt, est-ce vraiment nécessaire de chasser le peu de poils qui sont revenus ? Pas vraiment. J’ai fini par m’en excuser. J’en suis arrivée à m’excuser d’avoir des poils. L’incrédulité s’est emparé de lui. Une phrase, si simple, est alors sortie de sa bouche : tu fais bien ce que tu veux.

Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. Tu fais bien ce que tu veux. 

La phrase a résonné en moi comme la résolution d’un problème, comme la solution d’une énigme. Et je fais effectivement ce que je veux. Et ce que je me suis mis dans la tête depuis le début de ma vie sexuelle active n’est qu’un tissu de mensonges et de choses que l’on dit pour faire comme tout le monde. Se raser, c’est la norme – encore, je sais. Une femme avec des poils, c’est dégueu. Mais non, en fait, c’est soit une meuf qui a la flemme (comme moi), soit une meuf qui a juste pas envie. Dans tous les cas, c’est son choix.

Parce que finalement plus tu les enlèves, plus ils reviennent vite ces petits cons 🙂

 

Fière avec mes poils, il m’arrive cependant, uniquement quand je le souhaite, de me raser. Mais si je ne me rase pas… tant pis.

6 commentaires

  1. j’ai adoré te lire !!!!!! mine de rien ont est tous dans des cases : la femme doit se raser / le pantalon c’est pour les hommes / les jupes c’est pour les femmes / le bleu c’est pour les garçon /le rose c’est pour les filles / le smoking c’est pour les hommes / les TALONS c’est pour les femmes c’est chian non ? perso je me rase les jambes j’en ai vraiment vraiment trop !!!! fait comme fait ce quille te plait bisous ……….

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s