Comment j’ai recyclé ma formation

Image ICI et ICI

Vous le savez, j’ai été formée pour être professeur d’anglais – et je l’ai été pendant .. quatre mois, assez pour m’en dégoûter. Mais j’ai quand-même les études pour. Et c’est vrai que quand j’ai repris le boulot, j’ai un peu regretté de ne pas pouvoir utilisé tout ce que j’ai durement appris à l’école et que j’ai du apprendre pour (passer le CAPES). Mais je m’étais faite à l’idée.

Puis en Novembre 2017, j’ai eu une point avec ma chef et elle m’a dit que c’était moi qui allait former un nouvel arrivant. J’avoue que je n’avais pas de plan, je me suis rapprochée de mes collègues pour comprendre comment on faisait. A cette époque, je n’avais jamais formé d’adulte et j’avais peur de mal faire et je n’avais pas envie de trop me prendre la tête – la suite de la formation a prouvée que j’allais me prendre la tête. Force a également été de constater que j’ai tout de même préparé ma formation parce que je ne voyais pas comment faire autrement. Chaque prof se doit tout de même de se préparer. L’avantage que j’avais c’était que j’ai assez vite compris – et ma chef me l’avait dit – le type d’élève qui n’est pas entièrement à ce qu’il fait.

En mars 2018, j’ai du former un nouveau gars qui allait rejoindre l’équipe de nuit et pareil, en deux secondes, ou peut-être dix, j’avais compris que c’était un gros flemmard, mais un énorme flemmard… un gros gros gros gros poil dans la main. Donc je l’ai secoué et je l’ai secoué et secoué pour qu’il devienne un peu près potable.. mais bon, on ne fait pas du feu avec un pichet d’eau…

La fin 2018 et le début 2019 a été rythmé de plusieurs mails de remontées des erreurs du HNO (équipe scindée en deux oblige) au chef d’équipe du HNO – parce que ça fait partie de mes missions. Beaucoup trop de mails à mon goût. Je m’en suis d’ailleurs beaucoup trop excusée pendant cette période parce que je ne me sentais pas bien de faire des mail, de le spammer. Au bout d’un moment, ma chef a dû intervenir pour me dire que je ne devais pas me sentir coupable de… bah juste de faire ce qu’on m’a demandé de faire. Et donc, début 2019, il a été décidé que je partirais les aider, les petits de la nuit, le soir. Je vais aller bosser avec eux le soir, de 18h à 21h pendant deux semaines, afin de tous les voir.

En bonne prof, dès que j’ai eu confirmation et que ma mission a été officielle (avec communication auprès du chef d’équipe et tout), j’ai commencé à me dire qu’il fallait que je bosse et que je me prépare à mort. Il fallait que je sois au taquet (Ma Chériiiiie, comme qui dirait) pour être le plus efficace possible. Pendant deux semaines, horaires décalés : de 13h à 21h.

 

Bilan post formation : assez positif dans l’ensemble, ça s’est bien passé. Par contre, j’ai vraiment l’impression que ça n’a servie à rien.

 

Et maintenant, je sais que uniquement sur la fin d’année 2019, je vais avoir trois nouvelles formations à faire. Je ne sais pas encore qui, je ne sais pas encore quand. Mais je sais que c’est pour moi. Je suis contente mais trois formation en moins de quatre mois, ça risque de piquer un peu. Je ne sais pas si mon cerveau appréciera. D’où l’intérêt de me prendre des vacances en fin d’année.

Et en attendant… je n’ai plus qu’à préparer tout cela.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s