« This way, please ». Non, pas forcément en fait…

P1030154

Je ne sais pas d’où ça vient mais depuis que je suis active sexuellement, je n’ai jamais voulu que l’on me fasse de cunis. Je ne sais sérieusement pas d’où cela vient. Peut-être que dans ma tête, c’est sale. D’ailleurs, au début, je n’étais pas fan de la fellation, parce que je trouvais ça… bizarre. J’avais peur de ne pas savoir faire alors que… c’est tout de même assez enfantin au final.

Donc tous les mecs que j’ai connu, je leur disais que ce n’était pas la peine, que je n’aimais pas ça et, soyons honnête, ils ne se sont pas fait prier pour ne surtout pas faire de cunis. Mais tout ça, c’était avant Le Plus Long. Le Plus long, il avait – et a sans doute toujours – une vision assez normée du sexe. C’est-à-dire que, pour lui, il fallait FORCEMENT des préliminaires. A l’inverse, quand je l’ai connu, je n’avais quasiment jamais fait de préliminaire de ma vie et mes rapports s’étaient toujours bien passés – à quelques exceptions près.

Et la première fois, il s’est naturellement dirigé par là et je l’ai repris. Puis j’ai continué à le reprendre. Parce qu’il avait cette tendance naturelle à y aller et que je ne voulais pas. Je dois avouer que nos premiers rapports (comparativement à après) étaient finalement assez fades. Puis un jour, je ne sais plus comment s’est venu, s’il me l’a demandé ou si c’est moi qui aie voulu, je ne saurais plus, mais toujours est-il que je lui ai fait une fellation. Au début, ça n’a rien changé. Il y avait juste la fellation en plus. Puis, il m’a dit qu’il voulait lui aussi me faire plaisir ce à quoi je lui ai répondu que je m’en foutais de l’équité (pour une fois) et que je ne voulais pas forcément… Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il me l’a imposé, non. Il a commencé par le faire un peu puis à chaque fois. Je l’ai laissé faire, pour expérimenter parce qu’après tout, pourquoi pas. Malgré le fait que je ne voyais aucune différence, il a continué.

Pour tous les autres, je continue de leur dire que ce n’est pas la peine, parce que j’arrive très bien à être excitée et à prendre du plaisir sans. Ce qui étonne toujours les hommes qui partagent mon lit.

 

 

Je ne vois toujours pas la différence, pour être honnête. Je ne suis toujours pas si fan que ça mais si ça peut faire plaisir à l’homme qui partage mon lit et tant que ça me fait pas mal… Pourquoi pas, mais sans plus.

 

2 commentaires

  1. Bien fait ça procure du plaisir. Mais sinon en effet c’est pas le nirvana. C’est une zone assez sensible mais beaucoup d’hommes – obnubilés par l’orgasme – le font machinalement sans vraiment chercher à savoir ce que leur partenaire ressent…
    Un plus – pas un passage obligé en effet. Surtout si ça ne te plait pas plus que ça.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s