DUFF : le faire valoir

duff

Image ICI

Réalisation : Roxane Plumel

Casting : Bella Thorne, Mae Whitman, Robbie Amell

Date de sortie : 6 juillet 2015

Bande annonce : ICI Film complet en français ICI et en anglais ICI

Scénario (ICI)

En dernière année au lycée, Bianca Piper découvre lors d’une soirée qu’elle est la « DUFF » de son groupe d’amies (Designated Ugly Fat Friend, traduit par Dodue, Utile et Franchement Fade et dans la version québécoise par Le laideron de service qui sert de faire-valoir). Intelligente, cynique et loyale, la jeune fille de 17 ans prend très mal ce surnom, et décide de se venger de ses anciennes amies avec l’aide de Wesley, son voisin mais aussi le garçon le plus populaire et charismatique du lycée.

Genre : Comédie / Romance / Adolescent

spoilers

Image ICI

Mon avis :

En 2013 – 2014, quand j’étais en Angleterre, j’ai commencé à suivre la série peu connue car très courte intitulée The Tomorrow People. Dans cette série, le rôle principal était tenu par Robbie Amell himself. Et j’ai commencé à le suivre un peu dans tout ce qu’il fait, parce qu’il est quand même canon, il faut aussi être honnête. Et j’ai découvert que The DUFF allait sortir. J’ai attendu et quelques semaines après sa sortie aux USA, je le regardais en streaming.

J’ai été très touchée parce que je me suis énormément identifiée dans le personnage de Bianca – à part, hors de la « norme », un peu « bizarre » – et que c’est un schéma assez classique de film adolescent qui marche bien et que je regarde assez facilement. Et c’est exactement ce qui s’est passé. J’ai bien aimé, même si tous les retournements de situation sont, somme toute, assez classiques de ce genre. Mais, vous le savez, moi, j’aime les films très prévisibles.

J’ai beaucoup aimé les acteurs – et pas que Robbie Amell. Je trouve que Mae Whitman joue très bien et j’ai eu le plaisir de retrouver Bella Thorne dans son rôle assez habituel de peste au cinéma – en tout cas, je l’ai souvent vu dans ce rôle. Malheureux à dire mais elle le joue très bien. Et le plaisir de retrouver Allison Janney que j’aime toujours autant dans ces rôles de maman un peu… décalé – comme dans Juno.

Un film sympa, très prévisible mais sympa. Disons que ça occupe une petit soirée.

 

NOTE GLOBALE : 8/10

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s