Repartir de zéro ?

chris-barbalis-UoWfBET-G9k-unsplash

Image Photo by Chris Barbalis on Unsplash

 

Je vous en parlais dans cet article, j’ai des périodes où j’ai envie d’avoir des rapports intimes et des périodes où pas du tout. Comme tout le monde, je pense. Finalement, les hommes ne sont que des animaux, comme tous les animaux, nous n’avons pas les mêmes « besoins » (ou plutôt ici envie) en fonction des moments. Même si c’est sans doute un peu plus complexe chez l’homme de par la réflexion plus poussée que l’on peut mener, nous restons des animaux.

Donc, j’avais remarqué ce phénomène de périodes. Ce phénomène est aussi dû à ce que la société appelle mon « statut » de célibataire. Je ne peux pas me prononcer sur les gens qui ne sont pas célibataire, sachant que je n’ai pas été en couple depuis plus de 5 ans. Il me semble que le phénomène de période est amoindri, de ce que j’en observe mais en partant aussi du principe que tous les couples, toutes les personnes sont différentes, on ne peut pas in fine faire de généralité.

Le fait a été que, une fois que je n’avais plus de sexe sous la main, je suis passée dans une période pendant laquelle le sexe n’était plus dans mon esprit. J’avais parlé de ce phénomène dans cet article, je pensais vouloir du sexe mais en fait, c’était juste l’opportunité de l’avoir pas loin qui me tentait. Et d’autant plus quand j’ai su que cette opportunité allait s’en aller.

Vous le savez, je suis une femme qui se pose beaucoup de questions. Je me suis demandé si c’était parce que je n’avais plus de sexe à portée de main ou parce que je ne l’avais plus lui à portée de main ? La réflexion n’a pas été facile à mener parce qu’à force, j’avais fini par le considérer comme un poto plus que comme un simple plan cul  et que des sentiments « amicaux » entraient en jeu. Le résultat de cette réflexion, c’était vraiment que ce n’était que l’opportunité qui me manquait. Il ne me manquait pas si ce n’était pour l’opportunité qu’il présentait.

Alors, je me suis dit que j’allais chercher une nouvelle opportunité. Ce n’est pas ce qui manque, notamment sur Badoo/Blendr/Adopte Etc.. Et des opportunités, j’en ai eu à coup de « je veux juste m’amuser » et autres « hey, tu veux un 20 cm ». Mais je ne sais pas, je notais tout de même une réticence à me « lancer ». Et j’avais déjà analysé qu’il ne me manquait pas – les questionnements sont tout de même revenus et le résultat a été le même : il ne me manquait pas si ce n’était pour l’opportunité qu’il représentait alors qu’il était encore là.

Mais alors quoi ? En fait, j’ai fini par comprendre ce qui me « bloquait ». Je n’avais pas envie de repartir de zéro. Les débuts d’une relation (quelle qu’elle soit) m’agacent. Les balbutiements, les moments où il faut faire attention, les trucs que l’on ne sait pas si l’on peut les dire… tout ça, cela faisait pas loin de six mois que je ne les avais pas connus et je ne voulais pas les connaître de suite. Devoir encore dire que non, je n’aime pas les cunis. L’exploration d’un nouveau corps ne me révulsait pas, elle avait pourtant tendance à m’exciter, mais je ne voulais pas de tous les froufrous que l’on place autour. Tous les œufs sur lesquels il ne faut pas marcher.

Mais était-ce si grave ? Non. Cela voulait-il dire quelque chose quant à ma « relation » avec lui ? Non, je ne pense pas non plus. J’avais mes petites habitudes, avec lui. Je n’avais pas besoin de lui dire quoi que ce soit, parce qu’il me connaissait. Et je n’avais pas besoin de lui demander quoi que ce soit parce que je le connaissais et que je savais comprendre ses « signaux ». Repartir de zéro me fatiguait d’avance.

Comment je l’ai surmonté ? Avec un peu de temps et d’auto-raisonnement. Parce que je ne pouvais pas sauter les étapes si je rencontrais quelqu’un de nouveau – tous types de relation confondus.

10 commentaires

  1. Je suis célibataire et je me reconnais bien dans ce que tu écris, j’ai des phases où j’ai une libido de folie et des phases où le sexe n’existe pas du tout. J’avais trouvé le plan cul parfait (après avoir galèré pendant des mois!) mais il s’est attaché et ça m’a rebutée. Depuis plusieurs mois je n’ai personne et je me suis rendue compte que je n’ai pas d’espace mental pour une relation sentimentale et pas de libido pour juste un plan cul. Et c’est fou le temps que ça dégage quand tu n’es plus dans ces histoires-là !

    Aimé par 1 personne

  2. Il y a et il y aurait beaucoup à dire…. C’est intéressant, oui, mais à propos de ces phénomènes de « périodes », je les situe plus et davantage, mais bon, je suis masculin, sur un plan existentiel qu’hormonal (oui, je réduis et raccourcis)… Il n’empêche, cela revient à peu près au même, puisqu’il y est question d’altérité….
    J’aurais tendance à penser, et à dire que cela a quand même beaucoup à voir avec les effets d’opportunités (synchronicités), des sortes de courants et de flux énergétiques en fonction des états de maturités (maturations) de chacun, non….?
    En résumé et de mon point de vue, votre mode de vie est celui qui semble le plus adéquat pour vivre opportunités et choisir selon les aspirations les plus profondes au gré des rencontres et si possible en écoutant ce qui se passe en soi, selon les « périodes ». Cela nécessite de mettre en place un état de veille et de vigilance permanent….,
    Guerri-ère-er, autant que Veilleu-se-r….Et le Beau est un brasier, l’Amour aussi qu’il convient de nourrir, d’entretenir, c’est ce que votre blog semble refléter…

    Aimé par 1 personne

  3. Hum, je ne suis pas convaincue. A moins que j’ai mal compris le commentaire – oui, c’est possible. Si je résume, tu dis que les « périodes » se résument aux opportunités que je peux avoir.
    Sauf que.. pas vraiment. Parce que si j’ai vraiment envie… je peux créer moi même l’opportunité donc… cela ne colle plus.
    Je suis plutôt du genre à penser que c’est en fonction de l’envie d’abord et des opportunités (externe à moi) ensuite… Arf, je ne sais pas. En tout cas, j’ai déjà eu des opportunités qui ne se sont pas concrétisées parce que je n’étais pas d’une humeur « pour » (à défaut d’un meilleur terme) …

    PS : ce commentaire n’est pas clair du tout, désolée

    Aimé par 1 personne

  4. Mon argumentation n’est pas plus claire, pour commencer… Je veux dire que c’est parceque l’on est pleinement conscient de ces phases de « périodes », a savoir une écoute de soi-même, que l’on est bien davantage ouvert et à l’écoute des « opportunités »… Mais il est évident comme vous le « claironnez », si joliment q que c’est le désir et l’intention du moment (🌷l’envie🌷 comme vous l’indiquiez entre parenthèses), le choix personnel d’agir donc, qui détermine tout et notamment et principalement l’acte de trouver…

    La suite est une toute autre « histoire »…, Un peu comme celles que je publie actuellement…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s