Écrire, pas un travail ? On peut argumenter !

Je vous en parlais dans cet article, j’ai un carnet spécifique à mon suivi du temps que je mets sur le blog par jour et par semaine.

scan medc-1scan medc-2scan medc-3scan medc-4scan medc-5scan medc-6scan medc-7

Ce suivi, je l’ai mis en place pour plusieurs raisons. La première, je voulais savoir combien de temps ça me prenait par semaine, sur tous mes projets que ce soit le blog ou mes projets de bouquins. Je le savais sans m’en rendre vraiment compte mais une passion c’est chronophage, quelle qu’elle soit comme passion. J’ai toujours écrit, je le dis souvent, mais jamais avant septembre 2017 je me suis demandé combien de temps ça me prenait vraiment. Je pense que j’ai eu besoin de l’information quand j’étais bien installée dans mon travail et que je voulais m’épanouir et que je savais que ce n’était pas mon travail qui allait m’épanouir.

Je ne suis pas matheuse mais j’aime bien certains chiffres. J’ai regardé sur tous mes totaux de toutes mes semaines depuis que je tiens mon suivi à l’heure où j’écris ces lignes, la moyenne par semaine est souvent supérieure à 10h. C’est beaucoup ? Je ne sais pas, je ne sais plus, je ne sais pas si je l’ai jamais vraiment su.

Mais ça équivaut à environ un tiers de mon travail qui me permet de payer mes factures. Un tiers, c’est énorme. C’est comme si, au lieu d’avoir une semaine de 35h, j’avais une semaine de 45h. Rapporté comme cela, on peut vite extrapoler à toutes les semaine où je fais plus que ces 10h et dire que j’ai plusieurs semaines à 50h dans l’année.

Donc oui, pour ma part, je considère l’écriture comme mon second travail, que ce soit pour le blog ou pour mes projets de bouquin. Parce que ça prend du temps, parce qu’il faut être concentré, parce que ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Je dirais la même chose si je m’entraînais au rugby pendant autant de temps, ou si je faisais du scrapbooking ou si je cuisinais. Je suis contre le fait de dire que parce que c’est une passion, elle ne peut pas être un travail. Ce n’est pas un travail au sens financier du terme – ça ne me rapporte pas d’argent – mais dans le sens du temps investi et de la capacité que j’ai de prendre vraiment les choses au sérieux et de m’appliquer, j’estime que c’est un travail.

Quand je formais une de mes anciennes petites protégées (que je n’aimais pas d’ailleurs), elle m’a dit un jour « t’as pas idée comme je travaille à côté ». Et elle, elle a idée ? Parce que son « autre travail » est rémunéré, il est plus légitime que ce que moi je fais ? Quand je lui ai dit que je bossais aussi à côté et que je lui ai dit que ce que je faisais, elle a levé les yeux au ciel (sa passion) et m’a dit « mais c’est pas un travail, c’est une passion ». Mais c’est aussi du travail. Être passionné, c’est aussi un travail de fond d’accepter sa passion, de la bosser, de prendre le temps sur autre chose que l’on pourrait faire. Mais elle… si t’es pas payé, ce n’est pas du travail.

Perso, je ne vois pas les choses comme cela.

10 commentaires

  1. Toute ma réflexion est partie du commentaire de ma collègue… Je ne parle pas vraiment du fait que je devrais être payée à le faire, même si c’est que j’aime faire, ça n’empêche pas que ce soit un travail, à mon sens

    Aimé par 1 personne

  2. Pour moi, ce que tu décris « hors travail salarié, c’est la vie, c’est toi, c’est la « vraie vie, c’est une Liberté…., c’est ce à quoi tuu aspires simplement et sans « calculs » d’horaires, de temps, de rémunération ordinaire.. Tu as calculé, oui, c’est bien, j’ai du faire cela, moi, un jour, et sur une suggestion d’un cabinet conseil à propos d’un engagement bénévole. Puis il avait été procédé à un calcul de tarif horaire selon les tâches réalisées. Puis cela avait été répliqué pour les 600 responsables associatifs et bénévoles concernant l’activité de l’association. Heu! les chiffres sont hallucinants à l’arrivée. Transmis aux collectivités, etc. Intéressant!1/3 on dort, 1/3 on travaille, 1/3: ??????

    J'aime

  3. La délicate différence entre travail payé et travail réalisé : dans les deux cas, c’est du travail, et parfois/souvent avec plus d’investissement et d’attention quand c’est une activité choisie (musique, rugby, écriture) plutôt que simplement mercenaire. L’argument « mais c’est ta passion » est totalement bidon (je l’entends souvent 🙂 )

    Aimé par 1 personne

  4. Je ne supporte plus l’argument « Mais c’est une passion ! ». Comme c’est une passion alors ce n’est pas grave de n’être pas payée, on ne peut pas être lassée, fatiguée ou vouloir s’en éloigner quelques temps pour prendre des vacances.
    Je trouve ça malsain cet acharnement à vouloir que le « vrai » travail soit forcément rémunéré et productif au sens financier du terme. Ça rejoint une autre thématique qui est le soin aux enfants ou les tâches ménagères en général. Quand tu le fais toi tu n’as pas à être rémunérée parce que ce n’est pas du travail mais si quelqu’un le fait pour toi ça en devient un… C’est un peu étrange quand on y réfléchit.
    Mais effectivement, j’ai beaucoup écris pendant ce confinement, pour m’occuper notamment, et ça m’a permis de réaliser qu’un blog c’est effectivement très chronophage. Certains articles très longs peuvent me prendre 3 à 4h sur une journée, c’est fou quand on y pense. Quand je suis au chômage technique ça va mais c’est vrai qu’avec un boulot à côté plus la vie de tous les jours ça peut devenir compliqué d’écrire régulièrement (« Mais non voyons, puisque c’est une passion ! »)

    Aimé par 2 personnes

  5. C’est aussi un plaisir, ce qui n’est pas le cas pour le travail- subordonné/ contractuel… ce que effectivement de longues et grandes périodes d’inactivités consacrées à soi-même et ses proches permettent de savourer…

    On dit aussi d’une passion qu’elle peut être « dévorante »….🤪

    J'aime

  6. C’est un travail passionnant que de tenir un blog, mais tellement chronophage. Tellement fatigant que moi, j’arrête pendant des semaines, voire des mois entiers, parfois. Et pourtant, si je pouvais troquer mon métier chiant à mourir contre le blogging !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s