Je trouve ça un peu facile…

Tout ce qui est dans cet article sont soit mon ressenti, soit des choses que l’on m’a rapportée, également influencées par mon ressenti. J’ai un peu hésité avant de publier cet article mais finalement, je pense que je fais ce que je veux ici.

ev-70EJQdpTry4-unsplash

Image : Photo by ev on Unsplash

 

Tout est parti d’une discussion qui a été la discussion de trop. Je papotais avec un mec et il me raconte ce qu’il avait fait le matin même. Il me dit qu’il a été obligée d’aller à la maison de son grand-père pour déloger un mec parce que, je cite, « j’ai beau téléphoner à la police municipale, il font rien c’est gros feignant ». J’avoue que pour le reste de ce qu’il avait fait, ça m’est un peu passé au dessus et je n’ai retenu que l’attaque gratuite contre la police.

Donc bon, la conversation a continué. De toute façon… comme je le disais plus haut, c’était un peu la conversation de trop. Pourquoi ? Parce que je suis cette personne considérée souvent comme chiante maintenant qui défend la police. Oui, j’avoue, je défend la police.

QUOIIIII ??? Elle défend la police ?? Mais Oh My God !

Bah oui, je respecte la Police parce que, bah c’est comme ça. Moi on m’a inculqué que la police était là pour nous aider et que, après tout, ce sont les forces de l’ordre. Je ne peux pas me dire que je vais cracher sur une institution de l’état. Je sais que ça fait très patriote et je sais pas trop quoi d’autre mais c’est mon sentiment. Et je ne supporte pas les gens qui crachent gratuitement sur la police. Parce que quand on n’est pas à l’intérieur. Pour ma part, j’ai eu l’occasion de discuter avec des gens à l’intérieur du truc et je dois avouer que je suis tombée de haut. Parce qu’avant d’avoir cette vision de l’intérieur, j’avais une image très idéalisée de la police, une vision qui, je l’ai bien compris, m’a été transmise par ma famille mais qui était et est toujours à mon sens, une vision des choses assez … correcte.

Et je suis tombée de haut en comprenant qu’en vrai, ce n’était pas comme dans ma tête. Parce que, comme dans partout dans la fonction publique, y a des planqués, des mecs qui ne font rien et qui sont payés des sommes astronomiques et j’en passe. Mais au vu de tout ce qu’ils font – j’ai eu principalement la vision Police Secours – c’est quand même pas jojo tous les jours, je trouve. Et derrière, il y a toutes ces personnes qui te taclent alors qu’ils font ce qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont.

 

Donc si toi aussi, tu tapes sur la Police, renseigne toi. Tout le monde n’est pas à mettre dans le même panier de crabes, comme dans toutes les professions finalement.

3 commentaires

  1. Ce billet m’a déplu! Oui, je déteste la Police. Bien sûr je déteste bien plus au-delà de la Police, car ces pauvres gens les policiers, ces pauvres gens ne sont très concrètement que des pantins, des objets aisément manipulables, et dans le choix d’être policier, il y a un choix de contribuer à la vie de la société en renonçant à son libre arbitre à la liberté de penser, d’être et d’exister, c’est clair, puisque l’objet même du policier c’est d’assurer le bon fonctionnement du système. Tout individu connait le système, il suffit de l’observer pour savoir qu’il y a des dérives. et le système est organisé pour profiter à ceux qui l’organisent. On appelle cela le pouvoir. La Police et les policiers servent le système, servent le pouvoir. Pour des questions pratiques, les organisateurs de ce système ont créé l’État. Et pour diriger l’état, ceux qui l’ont créé organisent son fonctionnement. Pour gérer cet « État », il y a un gouvernement et toute une cohorte de « corps intermédiaires » (associations, partis, médias, syndicats, services publics, élus, assemblées, etc.). Celui qui et en place au gouvernement donne dont des ordres aux policiers, comme aux « serviteurs » de l’État. Ce sont ces gens là qui organisent par exemple la mise en oeuvre de regroupements et de la surveillance de certaines personnes. On peut leur demander à ces « policiers » et autres « serviteurs » d’identifier, de sélectionner, selon certains critères, puis ensuite de regrouper certaines de ces personnes, généralement par la force et sous contraintes, etc. On connait la suite, le passé et l’actualité d’aujourd’hui regorgent d’exemples plus horribles les uns que les autres…

    Voilà ce que je pense de la Police, la Gendarmerie, les militaires, etc.

    J’aime

  2. Et ceci n’engage que toi, tout comme mon article n’engage que moi.
    Je vois peut-être pas tout le bordel derrière mais comme je le dis, je trouve ça un peu facile de critiquer sans vraiment savoir ce que c’est. Pour ma part, je préfère ne pas critiquer, puisque je ne connais pas vraiment tout les enjeux et tout ce qui se passe derrière.
    D’autant que si ce ne sont que des « serviteurs » (comme tu le dis), tu sais ce qu’on dit : don’t kill the messenger …

    Bref, chacun son avis 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Cela m’engage complètement et quand au système, son fonctionnement n’a qu’une seule finalité, asservir de gré ou de force.. ce qui justifie les moyens… je fais beaucoup de différences entre un éclaireur, un éveilleur, un messager et un serviteur servile, Euclès et Philippidès étaient bien des militaires….

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s