Qui suis-je pour donner des conseils ?

vlad-hilitanu-kEqcai34ce4-unsplash

Image Photo by Vlad Hilitanu on Unsplash

Le retour du syndrome de l’imposteur. J’ai eu cette réflexion en août 2018 – oui, je suis précise, je sais. Et surtout je prends mon temps. Je pense que ça fait aussi partie de ma nouvelle routine, de prendre du recul sur les choses avant d’en parler. Non, pas ressasser mais réfléchir et surtout analyser mes propres sentiments.

En août 2018, donc, une de mes amie m’a dit « je veux devenir écrivain » et en gros, elle me demandait des conseils. Mais je me suis dit « qui suis-je pour donner des conseils ? ». Je ne suis personne. Je ne suis rien. Je ne suis pas assez quelque chose pour avoir un avis à donner.

Et cela revient à mon avis sur les conseils écriture, je pense que c’est tellement personnel comme processus que personne ne peut le comprendre sauf vous. Personne ne peut savoir comment vous fonctionnez sauf vous. Et ce n’est certainement pas moi, une nobody, qui vais dire ce que je pense.

Pour dire que le syndrome de l’imposteur est une biatch. Il te suis et te poursuit encore et encore. Et quand mon amie m’a demandé des conseils, il était là et je me suis dit que je n’étais rien pour lui dire quoi que ce soit. Parce que tout ce que je fais, je le fais pour moi et personne d’autre. Mais ce n’est pas facile d’expliquer cela à quelqu’un qui cherche des conseils, pas du tout facile.

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s