Pourquoi je n’arrive pas à abandonner un livre ?

lalaine-macababbad-1l4ozWuJtP4-unsplash

Image Photo by Lalaine Macababbad on Unsplash

Si on en croit Daniel Pennac, le quatrième droit des lecteurs est le droit de ne pas finir un livre. Et ce que Daniel Pennac dit… je ne fais pas.

Je n’arrive pas à ne pas finir un livre. Je ne sais pas abandonner un livre. Quand je commence un bouquin, je ne sais pas le laisser. C’est comme si je ne respectais pas un engagement. Je ne sais pas pourquoi je ressens ça, mais c’est ainsi.

En 2017, j’ai commencé un livre, Le délicatesse du Homard, qui est très bien d’ailleurs, mais qui est un peu long à démarrer. Et je ne voulais pas l’abandonner. Et au final, je l’ai repris deux ans plus tard, sans rien lire entre temps parce que… j’avais commencé celui là. Et que en plus de ne pas abandonner de livres, je ne commence jamais plusieurs livres en même temps. Je sais que c’est un peu réducteur mais je vois ça comme mes projets d’écritures, je ne peux pas en avoir trop en cours.

Je m’explique : le fait d’écrire (un ou deux projets en général en même temps), cela me plonge dans une histoire que certes je connais mais dans laquelle je suis obligée de me plonger dedans. Et en parallèle, j’ai un bouquin en cours. Si on prend le plus de ce que j’ai en cours, j’ai trois histoires à suivre et ça fait déjà pas mal.

Bref, je ne sais pas abandonner un livre. Et vous ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s