La conduite, dans tous ces états

Photo by Tim Foster on Unsplash

J’ai toujours pensé que conduire, c’était la liberté. La liberté d’aller où je voulais, quand je voulais. Faire ce que je veux. Quand je veux.

Comme mes frères, j’ai passé mon code assez rapidement et j’ai ensuite fait la conduite accompagnée. Oui, oui, je suis ce genre de personnes. Alors, la conduite accompagnée, c’est assez spécial. Il faut se mettre dans la tête que tes parents vont tout le temps être sur ton dos – ce qui est normal – mais aussi critiquer parce qu’ils ont forcément pas appris de la même façon que toi. Par exemple, quand j’ai appris à conduire, il fallait toujours être « en prise » donc toujours avoir une vitesse et mon père ne comprenait pas le principe et m’a souvent dit que c’était « incompréhensible ». Le plus de la conduite accompagnée, c’est que si tu conduis pas mal déjà tu perds pas et tu engrange plus vite. Moi, j’ai eu l’occasion de conduire à la montagne, sur l’autoroute etc… ce que je n’aurais jamais fait sans avoir fait conduite accompagnée.

J’ai eu mon permis un mois et demi après mes 18 ans et voilà. Liberté, me voilà. Vraiment, je l’ai pris comme ça, j’ai adoré avoir mon permis si jeune, si vite, l’avoir du premier coup. Puis après, avec l’épilepsie, j’ai eu des suspensions de permis puis je l’ai récupéré bref, c’est un bazar.

Et depuis septembre 2019, je l’ai récupéré pour 5 ans. Et à cette nouvelle à faire que j’ai acheté ma voiture. Et je suis libre, libre de faire ce que je veux quand je veux. Libre d’aller au boulot sans prendre les transports en commun. Libre d’aller faire mes courses à je ne sais combien de kilomètre. Et l’été, libre d’aller à la plage quand je veux – oui, je sais, chacun ses priorité. Il faut avoir une voiture pour aller à la mer, je pourrais prendre le train mais bon. Le fait d’aller voir mes amis qui vivent plus loin ou juste de me faire un week-end je ne sais où si j’en ai envie, c’est une liberté retrouvée, j’en profite à mort.

Un commentaire

  1. Pour être restée plusieurs années avec le permis en poche mais sans voiture, à me démerder tant bien que mal avec les transports en commun mal foutus, mon vélo et mes pieds, je ne peux qu’être d’accord avec toi : avoir une voiture c’est la liberté ! Surtout maintenant que je n’habite plus en ville, et même en habitant en ville, pour faire les courses, c’est quand même plus pratique d’avoir une voiture que de se trimballer sacs et chariot à roulettes dans le bus !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s