To-do lists pour avancer

Je suis arrivée à un point dans ma vie où je me rend compte que je ressemble de plus en plus à ma mère. Je savais que ça allait arriver mais je ne pensais pas que ça allait arriver avant mes trente ans – et si je suis encore plus honnête, plutôt mes quarante ans.

Ça a commencé avec cet article. Mais j’avais arrêté les to-do lists pendant un temps. Puis en juin, je ne sais pas, ça m’a repris. J’ai pris un nouveau carnet et j’ai commencer à faire des listes quotidiennes pour voir ce que j’avais à faire dans la journée. Je ne sais plus exactement pourquoi. Mais ça me permet aussi de continuer à avancer dans mes projets.

Comment je fais? Le soir – plus occasionnellement le matin – je me pose et je me dis « bon, qu’est-ce qu’il serait bien que je fasse demain, pour moi, pour mes projets etc… ». En me posant la question, je remplis mes cases – voir ci-après. Si je dois faire des courses, je fais une cases à cocher et je note « courses » à côté. Vous avez compris le principe. Je ne fais jamais trop longtemps à l’avance, d’ailleurs jamais sinon la veille – sauf pour les événements qui me prennent une journée du type « journée avec mes copines » où je sais que je ne vais pas faire grand chose. C’est assez simple. Dur à mettre en place mais avec le temps, ça vient. Et le jour J, si je vois que je fais un truc que je n’avais pas prévu, je le rajoute dans la case correspondante, tout simplement.

En effet, j’ai découpé mes pages en plusieurs sections.

Ce que j’ai à faire d’un point de faire perso, si j’ai des rendez-vous ou quoi ou juste des trucs à faire comme des courses ou ce genre de choses.

Ensuite j’ai le blog, les articles que je veux écrire, les recherches que je veux faire ou autre.

J’ai ensuite une section pour mon projet de bouquin en cours, où je note ce que je veux écrire, ce que j’ai à faire concernant le plan, parfois le nombre de mots que je veux écrire

Ma section « A ne pas oublier », c’est pour penser à mes médicaments.

Ma lecture en cours. Je m’astreins un nombre de pages par jour – qui dépendent du roman. En général, c’est une cinquantaine de pages mais ça peut être plus si le bouquin me plaît.

Dans la section événements, je note ce que je fais ce jour-là, si je vois des gens ou si je vais chez mes parents. J’y note aussi les lives d’écriture que je suis, pour ne pas les oublier.

Et la section humeur, c’est là où je note en quelques mots comment je me sentais ce jour là.

Mon template (actuel pour le coup), sans lequel je ne me souviendrai jamais comment faire mes cases.

J’ai des cases que je coches en rouges ou en vert et parfois en orange, selon si j’ai réussi ou non ou à moitié. Mais en fait, je ne me mets pas la pression. Si je ne « réussi pas », eh bien, je le décale. Sans pression.

En écrivant cet article, je suis tombée sur une page rouge (4ème photo) et ça ne m’a rien fait. En plus, c’est marqué que je suis allée chez mes parents ce jour là, que j’étais Jo et que je suis rentrée tard. alors je me dis que si j’avais envie de rien faire, bah c’était normal. Je pense que ce système me convient parce que j’ai le recul de me dire que si je ne l’ai pas fait, ce n’est pas grave. Parfois, ça me motive, parfois je me dis, bah tant pis pour cet item là. Mais ça me convient comme système, pour l’instant en tout cas.

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s