Cette idée qui me trotte dans la tête…

Photo by Product School on Unsplash

… mais que je ne me sente pas prête à faire.

Je n’aime pas mon travail. Ou plutôt, mon travail ne me dérange pas, je ne suis pas passionnée par ce que je fais. Je vais au boulot pour payer mes factures, j’en ai déjà parlé à de nombreuses reprises. Bref. Je vis bien, je suis en CDI, j’en suis contente. Mais le boulot ne me passionne pas. Et l’ambiance, c’est un problème – même si ça s’arrange. Et le boulot est redondant au final.

Un jour, je discutais avec une copine sur Whatsapp et on parlait boulot et je lui ai dit que j’avais un rêve mais que je savais qu’il n’était pas réalisable. Rêve que je vais partager avec vous aujourd’hui.

J’ai compris, récemment, que je voulais un boulot sans pression. Sans horaires. Sans limite de temps pour faire quelque chose. Sauf, sauf si je bosses pour moi-même.

Mais pour quoi faire ? Je voulais faire une « école de la vie ». Parce qu’à l’école, on apprend les dates, on apprend des faits historiques, comment compter, comment parler une autre langue, comment écrire en français… Mais pas les trucs de la vraie vie. Qui sait lire une fiche de paye ? Changer un pneu ? Déclarer ses impôts de façon simple ? Quoi faire quand on a un problème dans un appartement qu’on loue ? Comment louer ? Vers qui se tourner pour telle ou telle démarche ? Comment faire un achat immobilier ? Comment rapiécer un manteau ? Bref, des trucs de la vie quotidienne qui peuvent paraître idiots mais quand ça t’arrive tu sais pas quoi faire.

Dans ma tête – parce que je réfléchis à cette idée depuis pas mal de temps – ce sera des genre de pack de plusieurs ou un seul « cours » et il y aura autant de formateurs que de formations et tout le monde pourrait être formateur et formés. Je ne sais pas si c’est clair mais je vois vraiment un grand tableau sur lequel on s’inscrit. Et a la base, je voulais pas en faire une entreprise. Mais ça marcherait, sans doute.

Je sais ce que vous vous dites – peut-être. C’est faisable. Mais c’est trop dangereux. Parce que je ne sais pas si ça marcherai. Et puis les tutos sur internet, ça existe. Je sais. Mais perso, j’arrive pas avec les tuto sur internet. C’est comme cela que je me suis dit que ce serait cool de faire ça.

Voilà, je ne sais pas si un jour, je sauterai le pas, mais peut-être, qui sait ? Mais bon, en ce moment pour lancer un truc aussi fou, je ne pense pas que ce soit le bon moment…

6 commentaires

  1. Je comprends ta peur, j’ai la même à l’idée de me lancer en freelance (et pourtant ça serait idéal pour moi mais bon…), mais je suis sûre que tu trouverais ton public, parce que tous les tutos ne sont pas tous publics et devoir garder le nez sur l’écran pendant qu’on bricole pour pouvoir suivre le tuto c’est pas pratique…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s