(F)utilité ?

Photo by Brandi Ibrao on Unsplash

A dire vrai, je me suis toujours un peu posé la question. Pourquoi j’écris ? Pour qui ? Est-ce que ça va aider les gens ? Est-ce que c’est ça que je veux faire ? Quel est mon but quand j’écris, quand je commence un article, quand je commence un roman ? Et je ne sais pas si j’ai vraiment la réponse.

Je sais que tout le monde n’est pas d’accord avec ça mais je sais, je sais que j’écris d’abord pour moi. J’en suis persuadée.

Pour le blog

Alors, oui, dans le fait de mettre des écris sur Internet, on attend du partage des personnes qui nous lisent, je ne vais pas nier cela. Sinon, j’écrirai mes articles dans mon coin et je ne les publierai jamais. Mais je l’ai déjà expliqué dans plusieurs articles, je me dis toujours que si jamais quelqu’un qui tombe sur mon blog au hasard, sur un article qui lui parle, cette personne, qui qu’elle soit, se sentira moins seule. C’est ce que je ressens quand je lis des articles qui me parlent. Mais c’est aussi pour moi, égoïstement. Pour ma mémoire, pour me dire que j’étais bien jeune, il y a trois ans quand j’ai commencé. Pour ma rappeler, quand je serai vieille.

Dans mes romans

Pour ce qui est des romans que j’ai écrit pour le moment, il n’y a pas vraiment de morale, pas de gros enjeux, pas de vrais messages. Je les vois plutôt comme du divertissement, comme ce que je recherche quand je lis un bouquin. Après, certes, je pense que ‘l’on a tout de me un message. Dans ma saga, c’est sans doute la quête de son identité. Dans ma romance, j’avoue que je ne sais pas trop s’il y a vraiment un message.

J’ai d’autres projets de romans qui sont sans doute un peu plus  » engagés ». J’ai projet d’une dystopie qui dénonce quelque chose en particulier. J’ai aussi envie d’écrire un livre qui traite de la grossophobie – je ne sais pas encore comment.

Je ne sais pas si je suis quelqu’un qui écrit pour les autres. Je sais que j’écris d’abord pour moi, comme je le disais au début de l’article, ça c’est certain. Et si mes écrits n’ont pas de messages, est-ce si « mal » que ça ? Doit-on obligatoirement écrire sur des sujets dit « importants » et dénoncer quelque chose ? En fait, pas forcément. C’est sans doute un bon moyen de le faire, je ne dis pas le contraire. Mais si on veut juste écrire une histoire belle et sympa, on fait ce qu’on veut. Quant aux articles… bah j’écris sur ce que je veux, non ?

2 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s