Vivre en décalé pendant une semaine

J’en ai parlé dans ce w-log mais j’ai du travailler une nuit en novembre. Au moment où j’écrit ces lignes, je suis en plein décalage. Je vous explicite (ou réexplique) le truc. Comment ça se passe ? En fait, je dois faire la nuit du 1er Novembre au 2 Novembre, c’est à dire de Dimanche 01 Novembre 18h jusqu’à Lundi 02 Novembre à 6h. C’est long. Ca fait douze heures de boulot avec une demi-heure de pause, donc onze heures et demie de boulot. Alors quand même la nuit, la volumétrie est moindre etc mais quand même, il faut être concentré et surtout réveillé – ce qui parait complètement logique.

Donc j’ai appris que je devais faire la nuit. Bon, vous n’êtes pas sans savoir que je suis épileptique et le manque de sommeil est un facteur déclencheur de mes crises. Bref.

Donc dès le week-end d’avant – 24/25 octobre – j’ai commencé à me décaler pour ne pas avoir trop de soucis. Mon plan d’action était simple : me coucher de plus en plus tard voire très tôt tout au long de la semaine. Cela tombait en plus sur une semaine où je commençais à 14h et finissait à 22h et où je pouvais donc me décaler. Plus facilement en tout cas.

Donc voilà j’avais fait un plan d’attaque – et oui, j’avais fait un tableau, parce que les tableau, c’est trop bien.

Les petits C sont pour mon heure prévisionnelle de coucher et les petits L pour mon heure prévisionnelle de lever

Comme il était prévisible, j’étais tellement sur le coup que j’ai pris de l’avance sur le planning (surprise, non pas trop). J’ai fait beaucoup de choses que je n’avais « pas le temps » de faire. En fait, j’avais le temps, c’est juste que je ne le prenais pas. Parce que oui, même moi, je ne prends pas le temps. Comme personne de nos jours.

Petite liste non exhaustive de ce que j’ai fait cette semaine :

  • Ranger un peu mon appartement
  • Regarder des films
  • Avancer sur mon bouquin (vraiment)
  • Avancer sur un gros projet d’une série d’article pour septembre 2021
  • Avancer sur le blog
  • Avancer sur la lecture de La Passe-Miroir, Tome 2

Vendredi
Samedi
Franchement, pour le moment, ça va. Je suis un peu surprise.
Mais c’est le week-end et je suis habituée à dormir plus tard.
Samedi
Dimanche
A bien des égards, ça va toujours. Je regarde un film ce soir pour me faire tenir.
En vrai, je ne sens pas la fatigue, étrangement.
Dimanche
Lundi
Et ça va encore. Je tiens bien. Bon, je regarde un film pour me faire tenir.
Lundi
Mardi
Bon, je me disais bien que c’était trop simple. Beaucoup trop simple.
Je commence à fatiguer. Mais c’est sans doute lié au fait que j’ai bossé aujourd’hui
et que donc, je n’ai pas rien fait.
Bon, on va voir ce que ça donne, je me donne l’objectif d’aller me coucher vers 3h.
Mardi
Mercredi
Bon, ça commence à être un peu plus dur. Je pense que je ne vais pas pousser trop
aujourd’hui et que je vais rester sur 3h, comme j’ai fait hier. Cela dépendra en fait
je regarde un live qui commence à 2h pour écrire. Si je ne suis pas trop out, peut-être que
je pousserai. Juste un peu. J’ai remarqué qu’en fait, il faut que je sois concentrée et je tiens.
On verra bien, comme toujours.
Mercredi
Jeudi
Hier soir, je me suis endormie un peu tôt. Enfin, un peu tôt. En tout cas, je n’ai pas tenu
jusqu’à 3h mais jusqu’à 2h30, ce qui est déjà bien. Aujourd’hui, j’ai envie de tenir au moins à
3h et je suis plutôt bien partie puisqu’il est 2h. Je dois encore écrire mes mots du jour donc
je devrais tenir, en théorie. Si j’y arrive, peut-être que j’irai un peu plus tard. Tout dépendra
des mots, je pense.
Jeudi
Vendredi
Hier : 3h30 ! Bon, j’ai fait des conneries. Je me suis encore dit que j’allais me coucher.
Mauvaise idée. Je me suis endormie. Pendant quelque chose comme 45 minutes. Et je me suis
levée. Je suis debout (même si je suis assise) depuis 45 minutes. Mon but? Tenir jusqu’à 4h.
Pousser à 4h30 si je le peux. Mais quand je me dis que 4h, c’est dans une heure… je n’ai
pas vraiment la foi. On verra, comme toujours. Je pense que je vais reprendre un verre
de coca.
Vendredi
Samedi
Finalement, couchée à 4h30 hier. Pas mal. Ce matin, c’est direction 5h. Il est déjà 2h50
alors que j’écris, je pense que ça va le faire. J’ai pris le temps de dormir (?) ou me reposer
un peu entre 1h30 et 2h, et ça m’a donné un seconde souffle. Je ne suis qu’à mon premier
verre de coca pour le moment. Et si vraiment je le sens bien, je pousserai à 5h30. On verra,
encore une fois.
Samedi
Dimanche
Bon, ça se passe bien. Hier soir, je me suis couchée à 5h30. Ce soir, ça devrait aller. Je pense
tenir jusqu’à 6h. Mais je peux me tromper. Au pire, je dormirai plus cette nuit si je me couche
plus tôt. Mais je vais suivre le live à 3h30 de Matilda et Bug. Dans une heure. En attendant,
je regarde HSM2.
Dimanche
Lundi
Bon pas trop contente de moi hier soir, je me suis finalement endormie à 4h au lieu de 6.
Bon, tant pis, j’ai envie de dire, au moins, ça m’a permis de me reposer un peu. Je suis de plus
en plus convaincue que je ne vais pas m’en remettre en un jour, mais qu’il m’en faudra
bien deux. J’aviserai demain pour ce point là. Actuellement au travail un dimanche férié,
avec le vent qui souffle dehors et aucun bruit en dehors de ceux que je fais, c’est une
atmosphère un peu étrange. Je n’aime pas le manque de bruit, mais je n’ai quasiment plus
de data sur mon téléphone. Encore une fois, tant pis pour moi. Bref, ça se passe bien pour le
moment, mais il n’est que 22h47, donc on va éviter de crier victoire trop vite. Les écrans
permettent tout de même de rester éveillée, je trouve. Si ça se trouve, dans une heure, je
vais m’écrouler. Je pense pas. J’ai du coca vanille, dans le pire des cas.
Lundi
Mardi
Finalement, j’ai bien tenu. j’ai réussi à rentrer chez moi et à m’endormir avant 7h. Réveil à
14h. Un peu chaud. J’ai appelé mes parents, j’ai vu avec ma chef et je ne voulais pas
aller au boulot. Donc posage de RTT. Le soir, je me suis endormie vers 2h. Décalage encore
présent donc.
Moodboard de ma semaine

Alors, comment j’ai fait pour rester debout alors que je mourrais d’envie d’aller dans mon lit ? Eh bien, je suis restée à bosser sur mon PC. Je sais, c’est bateau comme réponse mais je savais que si j’allais dans mon lit, j’allais dormir. Parce que quand je me couchais, c’est ce qu’il se passait, en fait. Je m’endormais presque aussitôt. Alors, pour faire un semblant de dodo, j’avais mes petites session lecture que je faisais sur mon canapé mais toujours assise pour ne pas être tentée de me coucher. Parce que j’aurais sans doute dormi sur mon canapé. Ah oui et j’ai carburé au Coca et au Liptonic.

En fait, c’est compliqué de le faire uniquement pour une semaine, je pense. Pour ma part, ça a marché parce que je savais que ce que je faisais, c’était pour me faire du bien à moi au final. Si j’avais dut faire directement un 18h – 6h, sans préparation, je ne pense pas que j’aurais tenu. Ou alors très difficilement.

Pour ma part, dans les mêmes conditions, je l’aurais refait. Bien évidemment, pour l’équipe, pas forcément pour moi. Je l’aurais refait. Mais… un peu plus d’une semaine après ma nuit, j’ai eu ma visite médicale – je vous en parle ici – et je n’en referai pas. Ce n’est pas conseillé pour moi. Je suis tout de même contente de l’avoir fait une fois, de voir ce que c’était.

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s