Typologie des personnes qui font leur courses

Quand tu fais tes courses, il y a plusieurs types de personnes. En effet, les gens que tu croises dans un supermarché ne sont pas toujours là pour les mêmes raisons que toi. Et en fonctions, tu sais combien ils vont prendre de temps à la caisse – sachant que, de toute façon, tu prendras toujours la caisse qui semble aller vite mais qui stoppera pour une raison quelconque quand tu arriveras. Je trouve ça toujours très amusant de regarder les gens.

Celui qui est âgé

Bon, je conseille de manière générale de ne pas se mettre derrière les personnes âgées. Enfin, ça dépend si tu as du temps ou pas. Disons qu’en général, ça va durer longtemps. Soit parce que la façon de ranger n’est pas forcément si efficace ou que c’est la seule interaction sociale que cette personne a (ce qui me brise toujours le cœur) et qu’elle va discuter de la pluie et du beau temps pendant trois heures avec l’hôte.sse de caisse.

Celui qui a oublié un truc

Lui tu le crames direct. Tu l’as croisé dans les rayons. Il avait l’air pressé, la ride du lion bien prononcé. Un but pour lui : il doit trouver les œufs. Il slalome entre les rayons, regarde frénétiquement les panneaux. A la caisse, si t’as le malheur de payer avec plusieurs moyens différents, il soupire bruyamment.

Celui qui fait le plein

Celui-là, tu l’as croisé partout dans le magasin. Il a un caddie. Et son caddie à la caisse, il est plein. Donc, si t’as le temps, place toi derrière lui, ou alors prends ton mal en patience.

Celui qui fait des petites courses

Lui, t’es rentré en même temps que lui. Par contre, toi tu as fait tes courses parce que c’est ton magasin et tu le connais, lui, il a trois articles dans son panier mais il a pris autant de temps que toi. Bone nouvelle, une fois à la caisse, il ne va probablement pas prendre trop de temps.

Celui qui a pas pesé ses légumes / qui a oublié un article

L’hote.sse de caisse lui dit qu’il a pas peser les légumes. « Oh, je savais pas, et je dois aller où »… Bref, ça dure des plombes. Ou celui qui regarde ce qu’il a pris et qui part dans les rayons. C’est son tour, mais il est pas là. Et toi, t’as l’air débile. Et il revient dans longtemps, longtemps.

Celui qui flâne

Lui il traîne dans les rayons, il papillonne. Super. Par contre, il prend toute la place dans le rayon, limite te demande où c’est tel ou tel produit (mais j’ai une tête de vendeuse ?). Et une fois à la caisse, il est pas pressé.

Celui qui fait les courses avec ses enfants

Alors, déjà, vous savez que je ne suis pas fan des enfants. Mais alors les enfants dans les magasins… Déjà, faut faire attention parce qu’il traîne dans tes pattes. Ensuite, faut supporter le bruit parce que souvent, les enfants, c’est pas forcément calme. Et puis à la caisse, faut supporter les hurlement de « mais je veux des bonbons ! ».

Je pense qu’on a fait presque tous partie de toute les catégories – sauf si t’as pas d’enfants. Je trouve ça fascinant de regarder les gens. Je sais c’est chelou mais je vais pas arrêter.

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s