Aller au resto avec sa chef

Je ne pensais pas que j’allais devenir ce genre de personne pour être honnête. La première fois que je suis allée au restaurant avec ma chef, je venais presque d’arriver dans l’entreprise et elle avait fait le même accueil à tout le monde. Alors, je n’en avais pas porté cas. C’était sympa, toujours pas très pratique au moment du paiement parce que je voulais payer ma part mais bon.

J’ai mangé deux ou trois autres fois avec elle le midi – pour une fois que j’ai une pause déjeuner plus longue que une heure – et puis ça s’est arrêté. Parce qu’elle est occupée, parce que c’est la vie. Parce que. Point.

On a mangé quelques fois ensemble alors qu’on était toutes les deux au bureau mais ce n’était pas la même ambiance. Et puis, un soir, je vais pour lui dire au revoir et je lui dit « tiens, on a qu’à aller manger des sushis ». Et elle me dit « ouais, quand ? » « maintenant ? » Et feu !

On est allé manger ensemble et c’était sympa. On a parlé boulot mais pas comme j’en parle quand je suis avec elle en réunion ou que je suis avec elle juste à discuter dans son bureau. C’est au cours de ces repas que je lui ai avoué que jamais je ne voulais devenir comme elle, que je ne voulais pas arriver vers 8h et partir à 21h, sauf si ce travail était vraiment ma passion et que j’étais payée à hauteur de ce que je faisais.

Je suis directement partie du principe que ce n’était pas un déjeuner boulot. En gros, que je n’avais pas à mettre le semblant de bonne conduite que je mets sur ma gueule quand je suis au travail. Non, je n’avais pas à faire cela. Sans qu’elle en soit une, j’ai pris ça pour un déjeuner ou un diner avec une copine, à pouvoir parler de tout ce que je veux. Et c’est ce que j’ai fait.

Je sais bien que ce n’est absolument pas possible avec tous les chef. Certains sont distants, froids, impossibles à proposer un diner ou un déjeuner hors du boulot. Je me méfie quand même, je fais attention à ce qu’elle ne croit pas qu’elle est ma pote. Même dans un contexte hors professionnel, elle reste ma chef. Mais c’est sympa, parce qu’on peut discuter un peu plus librement de ce qui se passe dans le bureau, presque comme je peux le faire avec mes collègues. Presque.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s