Je n’oserai sans doute jamais le faire…

Image par Engin Akyurt de Pixabay

J’ai une relation bizarre avec mes cheveux. La première, c’est que c’est une des seules partie de mon corps que j’ai chouchouté assez tôt, comparativement au reste.

En fait, ça remonte à plus loin. Quand j’étais petite, j’avais des cheveux longs et, quand j’ai eu 5-6 ans quelque chose comme ça, j’ai eu des poux. Comme beaucoup de gamines, en fait. Quand mes parents ont appris ça, ils ont pris la décision de me couper les cheveux. Courts. Encore une fois, comme la plupart des parents. Et j’avoue que j’ai pas souvenir d’avoir pété un plomb en entendant ça. Mais c’est possible que ça aie été le cas… parce qu’apparemment, j’étais une drama queen quand j’étais petite.

Bref. Au fur et à mesure du temps, mes cheveux ont poussés. Puis, quand j’étais en CM2 (je crois), quelque chose comme ça, rebelote. Les poux. Le retour. Surtout le résultat de plusieurs semaines de ne pas les laver ni les brosser et les poux, ils adorent ça. Donc, retour. Et là, quand ma mère m’a dit que j’allais devoir les couper, comme la dernière fois, j’ai dit non. Ouais, je suis comme ça, moi. Et donc, elle m’a écoutée. Je ne sais pas encore pourquoi. Deux ans plus tard, les poux sont partis…

Et donc, j’ai laissé poussé mes cheveux entre mes 6 ans et mes 20 ans, quelque chose comme ça, je ne suis pas allée chez le coiffeur. J’ai fini par accepter que ma tante les coupe. Puis un soir, ça m’a pris comme une envie de pisser. Et j’ai fait couper mes cheveux. Par un coiffeur. De mes fesses, ils sont passé à mes épaules. Et à partir de là, je suis arrivée à aller chez le coiffeur. Parce que oui, je n’aime pas qu’on me touche les cheveux en plus. Bref.

J’ai continué de le faire couper. J’ai aussi fait quelques mèches violettes et rouges.

Et je sais ce que c’est la prochaine étape. J’ai envie de les couper. Vraiment. Pour qu’ils soient courts. Genre vraiment. Mais je n’arrive pas à passer le cap. Parce que dans le fond, j’ai encore ce truc con de me dire que les cheveux sont le symbole de ma féminité. Ce qui est STUPIDE !

Enfin un jour, je les couperai. Ce ne sont que des cheveux. Et ça repousse.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s