Aujourd’hui, j’ai 27 ans. Et je le vis bien.

Ballon_3-Copier

Image ICI

Et je ne dis pas ça pour qu’on me le souhaite – j’ai toujours détesté que l’on me souhaite mon anniversaire.

J’ai récemment remarqué qu’il y avait plusieurs types de réaction face à une nouvelle année sur cette Terre et je vais m’amuser ici à les recenser – de toute façon, je fais ce que je veux aujourd’hui.
Les gens qui s’en foutent

30, 40, 28 ou 56, ils s’en foutent de changer d’âge. « Bah, tu sais, tu ne peux pas y faire grand chose » vous diront-ils – à raison, il faut bien l’admettre. Il en ont tout simplement rien à carrer.
Les dépressifs

« Nan mais tu comprends pas, je veux pas avoir 25 ans » (true story) (le fameux cap des 25 ans). Eux, ils ont peur de la vieillesse et de « tout ce qui peut en découler ». A 25 ans, à part perdre un certain nombre de réduction, ça ne change pas du cap de 24 ou des 26. Mais « il y a des marqueurs qui font plus mal que d’autres ».
Les teufeurs

Ceux qui font toujours des fêtes de déjantés pour oublier qu’ils vieillissent et qui le lendemain, te diront : « plus jamais ça ». Comme l’année d’avant. Et comme l’année d’après. Et l’année d’après. Et l’année d’après.
Les gens qui ne sont ni trop l’un ni trop l’autre

Ni déprimé, ni heureux, ni neutre. Rien mais sans être vraiment rien. Et quand on leur demande, il ne savent pas comment dire.

Pour mon cas perso, j’ai ce syndrome de vouloir de l’attention sans vraiment en vouloir. J’aime que l’on se souvienne de mon anniversaire, ça me fait toujours plaisir. Par contre, je n’aime pas être au centre des discussions. Et je n’aime pas trop évoquer mon âge. Parce parce que je ne l’aime pas ou que je ne l’assume pas. J’aime mon anniversaire pour une seule raison : c’est la seule journée dans l’année où je fais ce que je veux. Et cette année, je suis chez ma Grand-Mère mais l’an prochaine, je serais peut-être au travail ou en Toscane ou peut-être seule dans mon appartement.

Et toi, tu es comment le jour de ton anniversaire ?

4 commentaires

  1. Je suis comme toi, j’aime qu’on y pense ou plus précisément que les personnes qui comptent y pensent. Les autres je m’en fous. Toujours un petit choc la vieille : « déjà X ans et rien fait de ma vie » mais ça s’estompe en 24h. Journée banale, je ne fais rien, n’organise rien. J’en informe pas mes potes parce que je m’en fous. Mon vrai bilan se fait au nouvel an par contre ! Même technique, j’essaie de me garder du temps seul avant la « fête » pour réorienter le cap, et voir ce que j’ai amélioré, foiré.

    Aimé par 1 personne

  2. Jusqu’à présent j’étais comme toi mais là je vais en être au cap des 30 ans donc je déprime déjà… Je m’étais toujours imaginé qu’à 30 ans je serais mariée avec mes deux enfants, un boulot stable et une vie paisible sauf que je n’ai rien de tout ça donc ça me stresse ^^

    Aimé par 1 personne

  3. Il faut pas ! Chacun son rythme. Je me suis pris des piques en mode ah ta 27 ans et tu as pas de vie – sous-entendu tu as pas de mari et tu as pas d’enfants. Mais j’ai décidé de l’ignorer parce que ma vie actuellement elle me satisfait. Assume ta vie 🙂

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s