Les techs et moi

techs.jpg

Image ICI

Je vous expliquais dans mon article sur mon travail que je suis principalement en relation avec des techniciens terrains pour un Opérateur de téléphonie connu en France.

Déjà dans mon premier travail après ma démission de l’éducation nationale, j’étais en contact avec des techniciens. C’est là que j’avais compris que les techniciens, ce sont des interlocuteurs spécifiques. Je ne le savais pas mais je l’ai vite appris dans mon premier boulot. J’ai assez vite compris que d’une certaine manière, je n’avais pas vraiment changé de public. J’ai quitté des enfants qui ne savaient pas quoi inventer pour me pourrir la vie et me faire partir et j’ai trouvé des … hommes ou des jeunes hommes qui n’étaient pas vraiment – pour la plupart – rigoureux. Il fallait souvent leur courir après pour avoir des compte-rendu d’intervention, pour savoir s’ils sont sur place ou non, pour leur demander des informations sur l’intervention, pour avoir rien que du réseau parfois. Il faut s’imposer assez rapidement pour ne pas se faire bouffer et se faire avoir. Dans mon premier boulot, je ne l’ai pas fait assez vite, j’ai été timide et je me suis laissée marcher dessus, j’ai jamais haussé le ton, même quand je me suis fait crier dessus et pas qu’une fois.

En passant mon entretien d’embauche pour mon boulot actuel, j’avais même dit, je me souviens, que j’ai dit un truc du genre « je sais parler aux techs ». Mais ce n’était pas vrai. Pas complètement. Parce que chaque boulot est différent. Bref j’ai été prise et vite, on prend ses premiers appels.

Et très vite, j’ai su comment j’allais gérer. Je suis cette meuf sympa mais avec laquelle il ne faut pas abuser quand même. Je suis sympa, je suis serviable, je leur donne les infos et même plus et je pense qu’ils apprécient que je sois comme ça.

Cela ne m’empêche pas d’avoir des moments de juste NON, des jours off, des jours où je n’ai pas envie de faire des efforts. Il y a aussi des techniciens avec qui, parfois, je n’ai pas envie de faire des efforts. Même si je n’aime pas et je n’ai pas envie de faire des différentiations entre les techniciens, cela reste des relations entre humains et donc on a des atomes crochus avec des gens et pas avec d’autres.

Ce que je regrette, c’est qu’on ne les voit jamais. Certains sont venus nous voir mais quand on voit des fois la distance. Donc, on ne peut pas voir tout le monde. Du coup, des fois, c’est vrai que ça peut devenir un peu impersonnel, surtout qu’il y en a certains à qui on parle tous les jours. Et c’est vrai que c’est assez difficile, parfois, de se rappeler que ce sont des humains – et pour eux de se rappeler que nous sommes des humains – et c’est juste dommage.

Pour en revenir aux techniciens, je pense qu’il n’y a pas de façon de faire. Je sais que nous avons tous notre façon de fonctionner. Certains font dans le social, certains sont froids, certains sont dans la sympathie… Je suis dans le soutien et je sais que j’adore essayer au maximum de les aider à mon niveau. Je sais que je suis aussi dans la discussion parce que mine de rien, ils sont seuls dans leur camion toute la journée.

 

Alors on dirait que tout est rose mais attention ! Quand on est en relation avec des techniciens terrains, on rentre dans un milieu très, très, très misogyne. Et je pense que j’ai eu ce côté sympa et efficace assez vite pour leur prouver que je suis pas « qu’une gonzesse ». Parce que, oui, au début, j’avais des réflexions de ce genre. Ou bien « passe-moi machin, il saura de quoi je parle » – machin étant toujours un homme. Je sais maintenant que je comprends bien plus que certains de mes collègues masculins parce que j’écoute et que je retiens.

 

Je les écoute, à mon niveau je les aide. Je peux aussi les faire chier quand ils abusent mais dans l’ensemble, j’essaye de faire je suis plutôt arrangeante.

3 commentaires

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s